Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Charlotte Delbo

 | 
Christiane Page

2. Écriture et témoignage : « Chacun témoigne avec ses armes. »

La voix du narrateur, le corps et l’identité

Elisabetta Ruffini

Résumé

Une analyse narratologie de la trilogie Auschwitz et après conduit à réfléchir aux questions liées au statut du narrateur témoin. Il s’agit donc d’analyser les modalités par lesquelles la voix du narrateur se fait entendre et de constater que la narratrice s’affirme à l’intérieur du texte avant tout comme corps parmi ses camarades. C’est ainsi que le corps s’affirme comme principe d’identité, malgré tout et au-delà de toute souffrance, dans l’échange avec les autres

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La trilogie Auschwitz et après de Charlotte Delbo est le résultat d’un travail d’écriture conscient sur le rôle de la littérature dans la création d’une mémoire collective du passé. Par la littérature, l’expérience singulière du témoin devient expérience chargée de la responsabilité de raconter au nom des autres – tous ceux qui ne sont pas revenus –, et aux autres – tous ceux qui n’ont pas vécu et connu – ce dont le survivant se porte témoin. Le témoin devenu écrivain raconte son expérience et il se pose comme constructeur de mémoire car passeur d’histoire. C’est justement ainsi qu’il mobilise la question du corps comme garantie de son discours car possibilité de raccord entre les temps. Dans son étude sur le témoignage, Renaud Dulong souligne que « le corps, présent à la fois dans l’épisode raconté et dans le contexte de la narration, sert de pont entre les deux1 ». Par la formule « j’y étais », le témoin fait plus que commencer à relater un événement qui lui est arrivé dans le pas...

Auteur

A obtenu un doctorat sur Charlotte Delbo et Primo Levi et depuis, travaille sur l’œuvre de Charlotte Delbo. Elle dirige l’Institut de la Résistance de Bergame (Italie). Elle travaille sur la littérature concentrationnaire, la mémoire de la déportation et de la Résistance, la pédagogie de l’histoire, la culture visuelle ; dans ces cadres de recherche, elle a consacré à Charlotte Delbo plusieurs articles et séminaires. Elle a créé avec Rosanna Sfragara le spectacle Et jamais je n’invente à partir des textes de Charlotte Delbo et a édité avec Philippe Mesnard, le numéro de Témoigner entre Histoire et Mémoire, revue de la Fondation Auschwitz consacrée à Charlotte Delbo. Elle présente actuellement une exposition itinérante « Charlotte Delbo, une mémoire à mille voix ».

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540