Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Charlotte Delbo

 | 
Christiane Page

2. Écriture et témoignage : « Chacun témoigne avec ses armes. »

Fictions cauchemardesques

Carolina Koretzky

Résumé

Le présent article explore l’œuvre de Charlotte Delbo à partir de la narration faite par l’auteure de ses cauchemars, notamment dans Aucun de nous ne reviendra . Nous interrogeons la place et la fonction de ces rêves dans la construction de l’œuvre. La question de la transmission à l’autre et de la croyance de ce qui est transmis deviennent centrales dans cette analyse. Les rêves et les cauchemars d’autres auteurs ayant vécu la déportation comme Primo Levi et Jean Cayrol y sont évoqués.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis La vie est un songe de Calderón, plusieurs dramaturges ont eu recours à l’immixtion de la réalité dans le songe. Mais, au tournant du XIXe siècle la dramaturgie s’inspire de façon nouvelle de l’onirique. Rappelons le Jeu de rêve de Strindberg qui inaugure en quelque sorte cette forme dramatique1. Nous adhérons au point de vue de Jean-Pierre Sarrazac quand il explique que le but de ces « jeux de rêve » au théâtre n’est pas de s’installer dans le rêve et d’engendrer une autre réalité alternative. L’évocation du monde onirique et le brouillage des frontières entre le rêve et la réalité visent, au contraire, la production d’un nouveau regard : « L’onirique n’est convoqué que dans le but d’accuser la réalité, de la mieux circonscrire et de la percuter2. » Le monde onirique est un lieu essentiellement intemporel et sans contradictions, un lieu où la logique de la vie de vigile vole en éclat. La construction d’une fiction dégagée du respect des normes du temps et de l’espace propres...

Auteur

Enseignante-chercheur, membre de l’équipe de chercheurs du Centre d’études avancées en sciences sociales de UNC-CONICET en Argentine, elle fait partie de l’équipe enseignante du master de psychanalyse à l’université nationale de Cordoba, Argentine. Elle est aussi psychanalyste, membre de l’École de la cause freudienne et de l’Association mondiale de psychanalyse. Docteur en psychanalyse (Paris 8). Membre du groupe KAIROS (université Rennes 2 – EA 3208, EA4050). Elle a récemment publié : Le Réveil. Une élucidation psychanalytique, PUR, 2012.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540