Version classiqueVersion mobile

Charlotte Delbo

 | 
Christiane Page

2. Écriture et témoignage : « Chacun témoigne avec ses armes. »

Monstration et Images-déchirures : l’écriture photographique de Charlotte Delbo

Audrey Brunetaux

Résumé

Afin de saisir et transmettre l’horreur des camps nazis, Charlotte Delbo crée son propre langage au travers d’une écriture « photographique » teintée de silences. Les mots se substituent à l’œil de la caméra et projettent une réalité monstrueuse sur des pages quasiment blanches. « Donner à voir » devient un leitmotiv obsédant pour l’auteure, qui, tel un photographe, expose devant nous, les images vivides d’êtres décharnés, humiliés et déshumanisés.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je ne crois pas à l’incommunicable1. » Par cette affirmation, Charlotte Delbo décrit le rôle de son écriture qui ne se limite pas à une esthétique autoréflexive dépourvue de sens et de substance. Bien au contraire, l’auteure façonne son texte à l’image de son expérience traumatisante et de sa mémoire profonde en exposant la vie des camps par l’introduction du visuel (les blancs typographiques, les effets de lumière, les vignettes associées à des instantanés/clichés photographiques, la rupture de la syntaxe), conférant ainsi un effet photographique à son texte-témoignage. La page où se jouent les scènes d’une vie quotidienne marquée par la déshumanisation s’offre à nous, spectateurs, et provoque notre intérêt et notre imaginaire par l’entremise d’images. L’auteure transcende les mots qu’elle vide de leur sens commun pour créer un nouveau langage sensoriel et visuel imprégné de silence. Ces images mentales ou photogrammes laissent une trace sur la page tout en devenant le lieu de co...

Auteur

Professeur de littérature et cinéma à Colby College (USA). Elle a consacré sa thèse de doctorat à l’analyse d’une esthétique du silence et de sa valeur herméneutique dans la trilogie Auschwitz et après de Charlotte Delbo. Son champ de recherche porte essentiellement sur la littérature française du XXe siècle, la littérature de la Shoah, le genre autobiographique, le cinéma contemporain, et les arts visuels. Elle travaille actuellement sur plusieurs articles qui explorent les modes de représentation du traumatisme dans les témoignages sur la Shoah et les bandes dessinées, plus particulièrement le lien entre texte et image. (Affiliation et Rang: Colby College/Assistant Professor of French Studies.)

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search