Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Charlotte Delbo

 | 
Christiane Page

2. Écriture et témoignage : « Chacun témoigne avec ses armes. »

Regarder, voir, savoir : enjeux du regard et poétique de la lecture dans l’œuvre de Charlotte Delbo

Frédéric Marteau

Abstract

Il s’agit d’interroger la singularité d’une écriture, sa force verbale et poétique, à partir de la question du voir et du regard, omniprésente dès Aucun de nous ne reviendra. Delbo a insisté sur le fait que sa tâche n’était pas tant de raconter ce qu’elle avait vécu que de le « donner à voir ». Pour le lecteur lui-même, « savoir » ce qui a eu lieu suppose par conséquent un « voir » et une capacité d’imagination. Le lecteur est en effet saisi par un écrit qui le dérange dans ses habitudes et l’invite à lire autrement, en percevant à travers les mots, apparemment simples et communs, le caractère inouï et inédit de ce qui se montre dans ce qui se dit.

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book will also be available to buy in PDF and ePub formats on the websites of our partner bookstores. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

regardez en face

« M. – Pour voir, il faut n’être pas aveugle. Or les gens sont aveuglés.

L. – Voir, cela s’apprend. On voit la contradiction quand quelqu’un vous la donne à voir. N’est-ce pas ce que nous faisons, vous, moi et quelques autres1 ? »

« Essayez de regarder. Essayez pour voir2. »

De retour des camps, Charlotte Delbo ne voulait pas écrire un simple témoignage, une énième « Tartempionne à Auschwitz3 ». Bien au contraire, elle souhaitait faire œuvre littéraire en utilisant le langage de la poésie, seul à même de porter une expérience aussi limite que celle d’Auschwitz à la conscience et à la connaissance du lecteur4. D’une exigence remarquable, les textes de Delbo inventent ainsi une littérature qui repose à la fois sur un art du faire, une poïesis, et un art du don, une pratique tournée vers sa réception : ils sont portés tout autant par un travail d’écriture que par une véritable poétique de la lecture5. Cette double poétique passe par différents traits d’une invention littér...

Author

Agrégé de lettres modernes et docteur de l’université Paris 8, après avoir soutenu une thèse intitulée Le dess(e)in de l’écriture. Une poétique de la lecture – Paul Celan et Charles Racine. Ses recherches portent sur la singularité de pratiques d’écriture qui, depuis le milieu du XXe siècle, interrogent les frontières de domaines esthétiques divers (poésie/musique, texte/image…). Il dirige actuellement la publication posthume des œuvres du poète Charles Racine aux éditions Grèges (équipe de recherche de Paris 8 : « Recherches sur la pluralité esthétique », dirigée par M. Christian Doumet EA 1575, F-93526 Saint-Denis.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Terms of use: http://www.openedition.org/6540