Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Charlotte Delbo

 | 
Christiane Page

1. L'engagement : n'y a-t-il pas toujours eu des raisons de s'indigner ?

Charlotte Delbo et le communisme, Charlotte Delbo et les communistes

Paul Gradvohl

Résumé

La trajectoire politique ou les activités littéraires de Charlotte Delbo ne suffisent pas à expliquer son statut marginal statut en tant qu’intellectuelle engagée. Femme ayant élaboré une certaine forme d’écriture, penseuse radicalement critique face aux mythes étatiques, son rapport au communisme est ancré dans une expérience et des choix qui expliquent en partie l’écho assez faible de ses œuvres des années 1960 à 2012.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Charlotte Delbo est un auteur enfin reconnu, comme en témoignent les diverses manifestations de son centenaire1. Sans revenir ici sur le rapport entre œuvre et trajectoire biographique2, il a semblé nécessaire de s’interroger sur son rapport à un mouvement et une cause, le communisme, rapport qui la distingue en ce qu’elle a tout à la fois pris des positions vigoureuses précoces pour une résistante communiste et plus argumentées que celles de nombreux déçus qui ont souvent stigmatisé le communisme en utilisant les procédés employés par les PC contre leurs « ennemis ». Elle n’a donc pas souhaité apparaître comme la porte-parole d’un anticommunisme servant à justifier ou à faire oublier des exactions commises justement au nom de la lutte anticommuniste. Une attitude minoritaire dans une ère marquée par la Guerre froide. Cette pudeur peut s’expliquer aussi par le désir de ne pas rompre avec nombre de ses camarades de déportation puisque nous avons pu constaté combien elle a tenté de ma...

Auteur

École des hautes études en sciences sociales (EHESS) de Paris ; Centre de recherche sur les arts et le langage : CRAL. Doctorant en théorie de l’art à l’EHESS, Paul Bernard-Nouraud est diplômé en sciences politiques, en histoire de l’art et en théorie du théâtre. Il a publié Les Ombres solitaires. Essai sur la pièce de théâtre Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès (Paris, Pétra) et récemment Figurer l’autre. Essai sur la figure du « musulman » dans les camps nazis (Paris, Kimé/Bruxelles, Fondation Auschwitz).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540