Version classiqueVersion mobile

Le cinéma-vérité

 | 
Séverine Graff

3. 1963 Critiques du discours de l'effacement et contre-modèles

Chapitre II. Les attaques contre le « cinéma-vérité »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Alors que, durant près d’une année, l’ensemble de la presse française témoigne d’une foi commune dans les techniques légères et salue la grande honnêteté attribuée à la nouvelle génération de réalisateurs, le discours critique sur le « cinéma-vérité » connaît à la fin de l’année 1962 un brusque revirement. L’admiration générale pour les nouveaux appareils prend fin et des voix s’élèvent pour dénoncer le discours de l’effacement assimilé à un technicisme puéril, voire à une démission intellectuelle. Ces arguments seront analysés dans le détail dans ce chapitre, mais il importe de s’interroger au préalable sur les conditions d’émergence de cette seconde polémique et, avant toute chose, sur son étrange timing. En effet, ce retournement se manifeste durant le premier trimestre 1963, soit près de neuf mois après que la Drew Associates et Ruspoli aient vanté « l’absolue discrétion » de leurs nouveaux outils. Dans l’univers promptement réactif qu’est la critique cinématographique, cet écar...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search