Version classiqueVersion mobile

Le cinéma-vérité

 | 
Séverine Graff

2. 1962 Le mythe de la technique légère

Chapitre II. Mario Ruspoli : tournages en Lozère

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La sortie de Chronique d’un été en 1961 a généré plus d’une centaine d’articles. Composée pour la majorité d’avis négatifs sur le film, cette vaste réception se montre particulièrement critique sur l’emploi du terme « cinéma-vérité » qui, compris comme la garantie d’une objectivité impartiale ou d’une rigueur scientifique absolue, pose des exigences que le film ne respecte guère. On peut s’étonner que cette notion si controversée soit à nouveau utilisée en 1962 jusqu’à devenir en 1963 un genre cinématographique spécifique. Il importe donc d’étudier attentivement comment et selon quels critères quelques œuvres sorties durant l’année 1962 vont être associées par leurs auteurs et par la presse au « cinéma-vérité », et d’accorder une attention spéciale aux réalisations de Mario Ruspoli (1925-1986). En effet, on constate avec surprise que Ruspoli, dont le nom reste associé au mot « cinéma direct », une notion qu’il jouera explicitement contre le « cinéma-vérité » dès 1963, emploie pourta...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search