Version classiqueVersion mobile

Le cinéma-vérité

 | 
Séverine Graff

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les histoires du documentaire s’accordent à reconnaître, vers 1960, l’émergence d’un cinéma de non-fiction renouvelé par la technique légère. Ce phénomène, connu en français sous le nom de « cinéma direct », est classiquement défini par l’avènement simultané en France, aux États-Unis et au Québec de caméras portables et de magnétophones synchrones qui permettraient à des documentaristes tels Jean Rouch, Richard Leacock et Pierre Perrault de « saisir sur le vif » le réel filmé. Les cinéastes du « direct » ont fait l’objet de nombreuses analyses et on peut s’interroger sur la pertinence de consacrer une énième recherche à une tendance cinématographique qui occupe déjà une bonne partie des maigres rayons dédiés à la production documentaire. Mais j’aimerais envisager la période sous un angle inédit : celui de l’analyse des discours car cette nouvelle entrée permet de revoir considérablement les enjeux et la définition du mouvement.

La dimension discursive n’est certes pas totalement déla...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search