Version classiqueVersion mobile

Le cinéma-vérité

 | 
Séverine Graff

Table des matières

1. 1960-1961 Chronique d'un été, « expérience nouvelle de cinéma-vérité »

Chapitre I. Edgar Morin, auteur d’un manifeste du « cinéma-vérité »

France Observateur et les positions politiques de Morin
Morin et Rouch au Festival de Florence
Le Cinéma ou l’Homme imaginaire et « Pour un nouveau “cinéma-vérité” »
Répercussion de « Pour un nouveau “cinéma-vérité” »

Chapitre II. Dziga Vertov ou la construction d’un « prophète »

Diffusion des écrits de Vertov (1920-1960)
Morin : pour un nouveau « cinéma-vérité » sans Vertov ?
Georges Sadoul, « expert » de Vertov
Trouhadec à Donogoo Donka

Chapitre III. Tournage de Chronique d’un été

Le temps des essais (mai à juillet 1960)
Le temps des conflits (juillet à septembre 1960)
Michel Brault et les difficultés techniques du tournage
Fabrication du film : une chronique peu chronologique
Une scène, plusieurs tournages

Chapitre IV. Montage et remontages

La « chronique d’un été » rouchienne versus le « comment vis-tu ? » morinien
Intervention d’experts
Nouvelles scènes métadiscursives
Projets de remontage avec l’ONF et sortie du livre Chronique d’un été
1981 : Chronique d’un été, 20 ans après ; 2011 : Un été + 50 et Chronique d’un film

Chapitre V. Discours publicitaire : Chronique d’un été devient « cinéma-vérité »

L’attaché de presse, C. A. Morskoi
Avec la « collaboration » d’Edgar Morin
Inclusion des critiques dans le matériel publicitaire

Chapitre VI. Chronique d’un été au miroir de la critique cinématographique

« Plus vrai que du vrai » : polysémie des termes « vérité » et « vrai » au sein du film
Le « cinéma-vérité » comme gage de rigueur scientifique ou comme « ciné-psychanalyse »
Impudeur des confidences
Disqualification de Chronique d’un été comme œuvre artistique
Chronique d’un été affranchi du postulat de vérité

2. 1962 Le mythe de la technique légère

Chapitre II. Mario Ruspoli : tournages en Lozère

Les Inconnus de la terre : techniques légères et effacement de l’instance filmante
Chronique d’un été en Lozère
Saint-Alban et la psychiatrie institutionnelle : la folie se regarde
Implication des médecins dans le montage de Regard sur la folie
Effacement et métadiscours : l’ambivalence du « cinéma-vérité »
Les Inconnus de la terre à Tours, « un film honnête et sans prétention »

Chapitre III. La Drew Associates

Diffusion des films de la Drew Associates aux États-Unis (1960-1964)
Programme de « cinéma-vérité » américain à Paris
« Si l’on pouvait opérer sans caméra »

Chapitre IV. Engouement de la critique pour le discours de l’effacement

Réception critique du programme américain
« Enfin le cinéma-œil ! »
Mondo Cane, « cinéma-mensonge »
Réception critique de Ruspoli et Reichenbach (automne 1962)

Chapitre V. Technique fantasmée et possibilités effectives des appareils

Les premiers tournages en 16 mm avec son synchronisable
Des « films-vérité » 35 mm ?
Bricolages sur appareils : les cinéastes s’attellent à la tâche
« Tant qu’il ne pourra pas tourner avec un taille-crayon, Rouch ne nous fichera pas la paix ! »

Chapitre VI. Le Service de la recherche : soutien institutionnel au « cinéma-vérité »

Pierre Schaeffer et le Service de la recherche
L’ONF comme modèle institutionnel
Le Bureau d’études
La difficile collaboration entre Ruspoli et le Service de la recherche
Méthode 1 : plaidoyer techniciste pour le « cinéma direct »

3. 1963 Critiques du discours de l'effacement et contre-modèles

Chapitre I. 1963, année polémique

Cadre des polémiques : les tables rondes
Synthèses du « cinéma-vérité » : publications et films
Les Journées d’études du MIPE-TV de Lyon (mars 1963)

Chapitre II. Les attaques contre le « cinéma-vérité »

Le PCF, les sympathisants communistes et le « cinéma-vérité »
La « nouvelle gauche », Positif et Miroir du cinéma
Bernard Dort et Paul-Louis Thirard, voie médiane
Résonance des arguments anti-technicistes
« Cinéma-vérité » et Nouvelle Vague
Jean-Luc Godard, la grande escroquerie du « cinéma-vérité » ?
François Truffaut ou la critique par condescendance
Dragées au poivre, parodie du « cinéma-vérité »
Roberto Rossellini

Chapitre III. Le « cinéma-spectacle » comme contre-modèle

1960, 1963 : La Punition de Jean Rouch
Le « cinéma-mensonge » : Le Chemin de la mauvaise route de Jean Herman
Hitler, connais pas de Bertrand Blier
Le « cinéma-spectacle » : bilan public et critique

Chapitre IV. Vers un « cinéma-vérité » engagé ? Le Joli Mai de Chris Marker

Premier printemps de la paix
Dispositif d’entretiens : similitudes et divergences avec les autres « films-vérité »
Fantôm-OAS ?
Joli Mai : titre d’un film et d’une chanson
Le Joli Mai vu par la critique

Chapitre V. 1963 : conflits entre « cinéastes-vérité »

Apparition du mot « cinéma direct »
Ruspoli, Schaeffer et Marcorelles au MIPE : vive la technique, à bas l’expression « cinéma-vérité »
Leacock et Drew propulsés dans la polémique française
Critiques de Rouch contre Leacock
Morin, discrétion médiatique et rancœurs privées
Georges Sadoul (et Joris Ivens) : « Vive le cinéma-vérité ! »

4. 1964-1970 Déclin du mouvement et naissance des premières histoires

Chapitre I. Les controverses s’essoufflent, le « cinéma-vérité » périclite

Leacock exilé à Londres
Ruspoli : Le Vif Mariage ou l’échec du dispositif « cinéma-vérité »
Dernière tentative de « film-vérité » : Les Veuves de quinze ans de Rouch
« C’est décevant, on ne peut même pas se fâcher » : les tables rondes de 1964
1964 : la mode du 16 mm synchrone
Paris vu par : les techniques du « cinéma-vérité » au service de la Nouvelle Vague

Chapitre II. La construction en France du « cinéma direct » canadien

Accueil critique de Pour la suite du monde : Cannes, Montréal (août 1963), et Paris (avril 1964)
Louis Marcorelles introduit Pierre Perrault
« Je ne sais quelle pudeur empêche un auteur de remercier un critique »

Chapitre III. Des tables rondes de l’UNESCO aux premières histoires du « cinéma direct »

L’intérêt de l’UNESCO pour les techniques légères
Mario Ruspoli, l’espoir d’un soutien institutionnel de l’UNESCO
Une Esthétique du réel, le cinéma direct de Louis Marcorelles
1965 : table ronde de Moscou
Les émissions Cinéma-vérité de Morin ou l’importance du dernier mot
Premières histoires du « cinéma direct ». Louis Marcorelles et Gilles Marsolais

Bibliographie

Archives
Institut Lumière (Lyon), archives Argos
Films de la Pléiade (Paris), archives Pierre Braunberger
Cinémathèque française (Paris), archives Georges Sadoul
Dossiers biographiques de personnalités
Dossiers thématiques
Articles de Georges Sadoul
Cinémathèque française (Paris), archives Cinémathèque française
Bibliothèque nationale de France (Paris), archives Jean Rouch
Imec (Caen), archives Pierre Schaeffer
Imec (Caen), archives Edgar Morin
Institut Jean Vigo (Perpignan), fonds Louis Marcorelles
Archives privées de Mario Ruspoli (Isle-sur-la-Sorgue)
Sources publiées
Articles sur le « cinéma-vérité »
Réunions ou festivals autour du « cinéma-vérité »
Tours 1961-1963
Cannes 1961-1963
Journées d’études du MIPE – TV 1963
Florence 1962-1965
Autres manifestations
Réception médiatique de Jacques Baratier – Dragées au poivre
Réception médiatique de Bertrand Blier – Hitler, connais pas
Entretiens ou textes du cinéaste
Articles critiques
Réception médiatique de Robert Drew et Richard Leacock
Entretiens ou textes des cinéastes
Articles critiques
Réception médiatique de Jean Herman – Le Chemin de la mauvaise route
Entretiens ou textes des cinéastes
Articles critiques
Réception médiatique de Chris Marker – Le Joli Mai
Entretiens ou textes du cinéaste
Articles critiques
Réception médiatique de Albert Maysles
Entretiens ou textes du cinéaste
Réception médiatique d’Edgar Morin
Entretiens ou textes du cinéaste
Réception médiatique de Michel Brault et Pierre Perrault Pour la suite du monde
Entretiens ou textes des cinéastes
Articles critiques
Réception médiatique de François Reichenbach – Un Cœur gros comme ça, L’Amérique insolite
Entretiens ou textes du cinéaste
Articles critiques
Réception médiatique de Jean Rouch
Entretiens ou textes du cinéaste
Articles critiques sur La Pyramide humaine
Articles critiques sur Chronique d’un été
Articles critiques sur La Punition
Article critique sur La Fleur de l’âge
Articles critiques sur Paris vu par
Réception médiatique de Mario Ruspoli
Entretiens ou textes du cinéaste
Articles critiques
Réception historiographique de Dziga Vertov
L’UNESCO et la technique légère
Publications diverses 1955-1970
Réflexions politiques 1955-1965
Littérature secondaire
Histoires du cinéma documentaire
Monographies des « cinéastes-vérité »
Le « Cinema-verite » américain
Chris Marker
Edgar Morin
Jean Rouch
Mario Ruspoli
Histoires de la techniques légères
Réception critique,
critique cinématographique et cinéphilie
Histoires de la télévision et théories du dispositif audiovisuel
Publications méthodologiques
Histoire de la psychiatrie
Contexte politique
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search