Version classiqueVersion mobile

La capture de mouvement

 | 
Marco Grosoli
, 
Jean-Baptiste Massuet

3. Pour une esthétique de la capture de mouvement

Spielberg au pays de la ligne claire : de la graphiation à la performance capture

Philippe Marion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur l’écran, une de ces brocantes urbaines chères aux univers diégétiques imaginés par Hergé… Hergé justement : le voici sous les traits d’un peintre type Place du Tertre façon Bruxelles. Tintin, soit l’acteur Jamie Bell transposé, ou peut-être sublimé par le procédé de motion capture, accepte de prendre la pose pour un portrait. Après quelques instants, le peintre lui présente le résultat, encore vibrant des traits qu’il vient de jeter sur la toile pour croquer et faire surgir la figure du héros. « C’est ressemblant n’est-ce pas ? » Oui, très ressemblant. Car, ce qui apparait sur l’image au spectateur des premières minutes du film The Adventures of Tintin : The Secret of the Unicorn, c’est tout bonnement le visage familier du fameux reporter belge. Avec sa figure simple, plate et polie de bande dessinée. Comme l’exprime joliment Jean-Sébastien Chauvin : « On glisse dans le film comme sur un merveilleux toboggan lisse comme le visage du petit reporter dont les traits ronds et polis ...

Auteur

Docteur en communication sociale, est responsable de l’orientation « analyse et média » du département de Communication de l’université de Louvain et est un membre actif de l’ORM (Observatoire du Récit Médiatique). Il est également membre du comité de rédaction de la revue Recherches en communication. Au cours du trimestre d’automne 2003, il a été professeur invité au département d’Histoire de l’art de l’université de Montréal et au Centre de recherche sur l’intermédialité. Son nouveau champ de recherche porte sur la motion capture.

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search