Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Epstein

 | 
Éric Thouvenel
, 
Roxane Hamery

3. Lectures contemporaines croisées

Du bruit : notes sur la phonogénie et l’inouï chez Jean Epstein

Édouard Arnoldy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Du tissu visuel et sonore

Évoquer Jean Epstein, c’est immédiatement songer à un cinéaste-théoricien qui a pensé l’image et le son à partir des années 1920. On ne dira en effet sans doute jamais assez que l’image et le son sont indissociables dans ses écrits et ses films. Aux côtés de Marcel L’Herbier, de Germaine Dulac ou de Sergueï Eisenstein, il défend très tôt un cinéma sonore, articulant sa réflexion autour de deux mots qui y insistent, puisque la photogénie et la phonogénie constituent ensemble le cœur ou, comme on veut, le cerveau de sa pensée (comme chacun sait, le cœur et le cerveau ont en commun d’être faits de deux parties distinctes mais inséparables, le fonctionnement de l’une des parties affectant l’autre). Dans plusieurs textes d’Epstein, il est en effet question d’un travail sur la matière sonore des films, de « tissu visuel et sonore1 », du « ralenti et du gros plan du son2 », ou encore de « signes visuels et sonores3 ». Cette tension entre son et image dit beaucoup d...

Auteur

Professeur en études cinématographiques à l’université Lille 3, où il est responsable du Master Cinéma (parcours « Cinéma et nouvelles images » et « Cinéma, documents, archives »). Il est membre du comité de rédaction de la revue CiNéMAS. Outre plusieurs articles dans des revues comme CiNéMAS et 1895, il a publié Pour une histoire culturelle du cinéma. Au-devant de « scènes filmées », de « films chantants et parlant » et de comédies musicales (Liège, Céfal, 2004), À perte de vue. Images et « nouvelles technologies », d’hier et d’aujourd’hui (Bruxelles, Labor, coll. « Images », 2005) et Gus Van Sant. Le cinéma entre les nuages (Crisnée, Yellow Now, 2009). Il a coordonné « Histoires croisées des images. Objets et méthodes » (CiNéMAS, vol. 14, no 2-3, 2004). Il a codirigé Un chien andalou. Lectures et relectures avec Philippe Dubois (Revue Belge du cinéma, no 33-35, 1993) et Cinéma/politique avec Nicole Brenez (Bruxelles, Labor, coll. « Images », 2005). Il vient de terminer un essai consacré au bruit au cinéma, à paraître début 2016 (Du bruit éprouvant [au cinéma], Bruxelles, La Lettre volée, coll. « Palimpsestes ») et prépare un ouvrage important consacré à Siegfried Kracauer.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540