Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Epstein

 | 
Éric Thouvenel
, 
Roxane Hamery

3. Lectures contemporaines croisées

Jean Epstein et la Bretagne, un ancrage légendaire

Sophie Gondolle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le cinéma breton de Jean Epstein lui a permis de révéler et de matérialiser un espace légendaire réel. De même que le conte est le matériau de la littérature orale dans beaucoup de cultures, le cinéma est venu à l’appui d’une tradition orale qui a favorisé et participé de la transmission d’un patrimoine immatériel sans quoi bon nombre de gestes, coutumes, croyances fussent tombées dans l’oubli. Ainsi, Jean Epstein, en ancrant son cinéma en Bretagne, fut selon Jean-Pierre Berthomé l’un de ceux qui sut le « mieux traduire les valeurs profondes et les rudes beautés de la région1 ». S’il n’est pas breton d’origine, il le devient au terme d’une œuvre cinématographique qui devait toucher au plus près l’essence et l’âme de ce territoire.

En référence au Territoire du Vide d’Alain Corbin, Vincent Guigueno qualifie très justement de « territoire indécis […] l’espace de rencontre entre terre et mer que désigne la “finis terrae”2 », au sens premier du terme. Les îles sont autant de points de fu...

Auteur

Enseignante et chercheur au Centre des correspondances et journaux intimes de Brest (CCJI, EA 7289, université de Brest). Elle a réalisé une thèse en 2005 sur « Le conte de tradition orale en Bretagne » à paraître chez L’Harmattan. Elle a dirigé en 2008 un collectif, Bretagne et mer en écritures, aux Presse universitaires de Rennes.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540