Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Jean Epstein

 | 
Éric Thouvenel
, 
Roxane Hamery

3. Lectures contemporaines croisées

Les liens de Ganymède, essai sur l’éthique homosexuelle masculine avec l’œuvre filmée et écrite de Jean Epstein

Christophe Wall-Romana

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

« La sexualité est à ce point omniprésente dans l’individu, qu’on se demande s’il faut la tenir pour la principale composante de l’être ou pour cet être lui-même1 » (Jean Epstein, Ganymède).

L’homosexualité de Jean Epstein semble avoir été, ou être devenu, un secret de polichinelle. L’homo-érotisme des poèmes de Bonjour Cinéma (1921), comme de certains textes publiés en revue entre 1921 et 1924, jusqu’à son idolâtrie d’Alla Nazimova, la grande lesbienne du Hollywood d’avant code (qui tourna un Salomé d’après Oscar Wilde avec une troupe d’acteurs et une équipe de techniciens entièrement homosexuels en 19222), ne laissent aucun doute ni sur l’homosexualité d’Epstein ni sur le fait qu’il était out au début des années 1920.

Image

Fig. 1a. – Alla Nazimova dans La Lanterne rouge (1919).

Image

Fig. 1b. – Bonjour Cinéma (1921).

Image

Fig. 1c. – Bonjour Cinéma (1921), Alla Nazimova dans Camille (1921).

Image

Fig. 1d. – Alla Nazimova dans Salomé (1923).

La situation est plus trouble après cela, puisque si l’on trouve d’im...

Autor

Associate professor dans le département de français et d’italien à l’université du Minnesota, et professeur affilié de cinéma. Il a publié deux livres, Cinepoetry : Imaginary Cinemas in French Poetry (2013) et Jean Epstein : Corporeal Cinema and Film Philosophy (2013). En 2014, il a publié une traduction de L’Intelligence d’une machine (1946), le premier livre d’Epstein en anglais.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540