Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Genres et acteurs du cinéma français

 | 
Gwénaëlle Le Gras
, 
Delphine Chedaleux

3. La comédie

Fernandel : de l’innocent du village à « Monsieur tout le monde »

Ginette Vincendeau

Résumé

Acteur comique par excellence, Fernandel est aussi l’une des toutes premières stars du cinéma français en termes de popularité et de longévité – il joue dans 146 films de 1930 à 1969, dont beaucoup atteignent les sommets du box-office. Ce chapitre examine le fonctionnement de l’image de star de Fernandel dans la comédie au-delà des œuvres déjà connues de Marcel Pagnol. Le jeu de Fernandel – la manière dont il déploie son physique « ingrat », sa voix, son rire et sa gestuelle – est analysé dans l’optique de la comedian comedy, c’est-à-dire de films où le jeu flamboyant de l’acteur domine le récit, à travers une série de numéros qui s’adressent directement au spectateur. L’image de l’acteur est ensuite étudiée en termes de subversion de la masculinité traditionnelle et du point de vue de l’évolution de sa persona, de « l’innocent du village » méridional à un « monsieur tout le monde » consensuel et moins marqué par la régionalité.

The ultimate comic actor, Fernandel is also one of the greatest stars of French cinema in terms of popularity and longevity – he appeared in 146 films between 1930 and 1969, many of which were box-office hits. This chapter examines how Fernandel’s star image functions within comedy, beyond the already well-known works of Marcel Pagnol. Fernandel’s performance style – the way he deploys his «awkward» physique, his voice, his laugh and his gestures – is analysed within the perspective of comedian comedy, namely films in which the actor’s flamboyant performance dominates the narrative, through a series of «numbers» that address the spectator directly. The star’s image is then studied in terms of his subversion of traditional masculinity and the evolution of his persona, from that of the Provençal «village innocent» to that of a consensual «Mr Everyman», less marked by regionality.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Heureusement, je n’étais pas laid à faire peur : j’étais laid à faire rire ! »
Fernandel1

Rarement un acteur a été aussi fortement lié à un genre que Fernandel à la comédie. Même lorsqu’il apparaît dans des films à vocation dramatique – par exemple Le Fruit défendu (Henri Verneuil, 1952), L’Homme à l’imperméable (Julien Duvivier, 1957), Sous le soleil de Provence (Mario Soldati, 1957) ou Le Voyage du père (Denys de la Patellière, 1966) –, sa persona comique n’est jamais loin, et elle peut faire écran au projet du film. Fernandel en effet cumule les attributs comiques : en plus d’un physique « chevalin » légendaire, d’un rire communicatif et largement exploité (il est même le sujet d’un de ses films qu’il réalise, Adhémar ou le jouet de la fatalité en 1951), il transfère au cinéma dès ses débuts sa persona de comique troupier mise au point sur les scènes méridionales et qui lui restera longtemps associée. En tant que chanteur, ses triomphes sont également comiques : citons « Ignace »...

Auteur

Professeure d’études cinématographiques à King’s College, université de Londres. Elle a publié de nombreux articles et livres sur le cinéma français populaire et le cinéma européen. Entre autres, elle est l’auteure de Pépé le Moko (BFI, 1998) ; Stars and Stardom in French Cinema (Continuum, 2000 et 2004), publié en français sous le titre Les Stars et le star-système en France (L’Harmattan, 2009) ; Jean-Pierre Melville : An American in Paris (BFI, 2003) et La Haine (I.B. Tauris, 2005). Son dernier livre, Popular French Cinema, from the Classical to the Transnational, sera publié par I.B. Tauris en 2011. Elle écrit actuellement un livre sur Brigitte Bardot pour le BFI et travaille sur la représentation du Midi au cinéma.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540