Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Genres et acteurs du cinéma français

 | 
Gwénaëlle Le Gras
, 
Delphine Chedaleux

1. Le film policier et criminel

Les films en costumes de Gérard Philipe : entre le rouge et le noir

Laurent Marie

Résumé

Dans la carrière de Gérard Philipe, la part des films en costumes est considérable du fait de leur nombre, mais plus encore du fait de leur succès. Que ce soit dans les films de cape et d’épée, les fantaisies cinématographiques de René Clair ou les adaptations d’œuvres littéraires, l’un des acteurs français les plus adulés des années 1950 a offert un éventail d’interprétations qui complexifie une vision trop réductrice du jeune premier. Entre des films où l’engagement humaniste et politique du comédien se fait jour, comme Fanfan la Tulipe, et des portraits de héros littéraires au caractère plus sombre et ambivalent, Gérard Philipe sut mettre son jeu naturel et contemporain, son physique svelte et élégant (contrastant ainsi avec l’athlétique Jean Marais) et sa culture théâtrale au service d’un cinéma populaire de qualité.

The numerous costume dramas in which Gérard Philipe starred proved the most successful films of his screen career. The analysis of the wide variety of such films (swashbuckling comedies, René Clair’s historical fantasies, filmic adaptations of literary classics) helps us to reassess and challenge the unfair view of Gérard Philipe as a film artist of limited ability. Between films, such as Christian-Jaque’s Fanfan la Tulipe, which allowed the actor to express his humanist viewpoint and political leanings, and the portraits of more dark and ambivalent characters in literary adaptations, such as Claude Autant-Lara’s Le Rouge et le noir, Gérard Philipe used his natural and modern acting skills, his slim and elegant features and demeanor (an interesting contrast to Jean Marais’s athletic looks), as well as his stage culture and experience to the benefit of 1950s French popular cinema.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avec Gérard Philipe, c’est bien de l’une des grandes stars du cinéma français de l’après-guerre dont il est question. Des couvertures de Paris-Match aux numéros spéciaux qui lui rendent hommage au lendemain de sa mort le 25 novembre 19591, la couverture médiatique dont il fait l’objet pendant sa courte, mais glorieuse carrière théâtrale et cinématographique (dix-sept années seulement séparent sa première représentation de son décès) fut considérable. Quand il s’agit de le qualifier, les louanges abondent comme autant d’antiennes : Gérard Philipe, c’est la pureté, la générosité, le talent, la beauté, la jeunesse, la grâce, l’intelligence. À regarder de plus près les rôles qu’il incarne dans certains de ses films contemporains les plus connus, le contraste entre les qualités qu’on lui reconnaît et les personnages qu’il interprète est frappant. Il est assassin dans Une si jolie petite plage (Yves Allégret, 1949), psychopathe meurtrier dans Souvenirs perdus (Christian-Jaque, 1950), méde...

Auteur

Maître de conférences à University College Dublin (UCD). Il a publié notamment en 2005 Le PCF et le cinéma français de la Libération à nos jours (L’Harmattan). Il a récemment contribué aux volumes Fictions patrimoniales sur grand et petit écran (Presses universitaires de Bordeaux, 2009) et Policiers et criminels : un genre populaire européen sur grand et petit écran (L’Harmattan, 2009).

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540