Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les primaires ouvertes en France

 | 
Rémi Lefebvre
, 
Éric Treille

Troisième partie. Sociologie électorale des primaires et approches locales

Sociologie électorale des primaires et approches locales

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’objectif des primaires est d’élargir l’assise tant électorale que sociale du processus de sélection des candidats. L’affaiblissement du recrutement militant et la faible représentativité sociale des adhérents ont délégitimé des procédures internes impropres à conférer une légitimité assez forte au candidat. Qu’en est-il au juste ? Avec près de trois millions de participants, la mobilisation électorale a été au rendez-vous en 2011 lors des primaires socialistes (même si l’absence de précédent rend l’évaluation hasardeuse). Mais qu’en est-il du profil sociologique des « sympathisants » enrôlés par les primaires ? Le PS a-t-il élargi la sociologie de sa base de désignation ? La procédure des primaires, inédite et complexe pour un électeur profane, est-elle parvenue à mobiliser au-delà d’un public politisé ?

Les enquêtes sur les primaires sont convergentes : les primaires de 2011 n’ont pas subverti les règles censitaires qui limitent l’accès des individus les moins dotés en capitaux éc...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540