Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les primaires ouvertes en France

 | 
Rémi Lefebvre
, 
Éric Treille

Deuxième partie. La mobilisation des primaires

8. Les primaires : terrain d’expérimentation de l’innovation politique ?

Le cas de la campagne d’A. Juppé en 2016 : une mobilisation « scientifique » orchestrée par les data

Anaïs Theviot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En novembre 2016, aura lieu la première primaire de la droite et du centre pour désigner leur candidat à la prochaine élection présidentielle française. Le principe de la « primaire de l’alternance » a été validé le 7 avril 2015 par le bureau politique de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) qui a approuvé la charte d’organisation : le scrutin aura lieu par bulletins papier (ou par vote électronique pour une partie des Français de l’étranger1) et sans procuration (pour éviter les risques de fraude), dans près de 10 000 bureaux de vote sur l’ensemble du territoire. Les électeurs, inscrits sur les listes électorales, devront signer « une charte de l’alternance » dans laquelle ils indiqueront « partager les valeurs de la droite républicaine et du centre » et s’engager pour « l’alternance afin de réussir le redressement de la France ».

Cette organisation ressemble en de nombreux points à la primaire citoyenne organisée à gauche, en amont de l’élection présidentielle de 2012. Pourtan...

Auteur

Docteure en science politique, rattachée au Centre E. Durkheim à Bordeaux, son travail de recherche développe une perspective sociologique du web politique. Elle a publié notamment « Des sites de campagne “masculins” ? Analyse comparative de l’expression en ligne des masculinités de F. Hollande et N. Sarkozy », Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, 4, 2014 [en ligne] et « Qui milite sur Internet ? Esquisse du profil sociologique du “cyber-militant” au PS et à l’UMP », Revue française de science politique, vol. 63, no 3-4, 2013, p. 663-678.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540