Version classiqueVersion mobile

Les sens du vote

 | 
Collectif Sociologie politique des élections (France)

Table des matières

Les auteurs

Les membres du collectif SPEL (par ordre alphabétique)
Éric Agrikoliansky et Brigitte Le Grignou

Introduction. Mais que font les électeurs ?

Positions, trajectoires et contextes
La « décision » électorale et les « effets » des campagnes
Lorenzo Barrault-Stella et Clémentine Berjaud

1. « Celui qui parle de ça, limite on va le vanner »

Des jeunes de classes populaires face aux élections de 2012

Une enquête par entretiens répétés et observations auprès de jeunes de différentes fractions des classes populaires
Des rapports distants à la politique et aux élections de 2012
Une socialisation politique très limitée, de rares discussions politiques
Exposition sélective à l’information et évitement des questions politiques
Incompétences
Désintérêt affiché pour la politique et ambivalence des rapports au vote
Des formes de politisation fondées sur des expériences sociales du quotidien
Des critères de jugements pluriels et essentiellement sociaux
L’expérience du racisme comme fondement des rapports au politique
Socialisation scolaire, socialisation politique
Différenciation des classes populaires et pluralité des rapports à l’État
L’immigration entre racisme subi et rejet des immigrés
L’insécurité entre faux problème et attentes de répression
La politisation des discussions par le conflit social
La conversion électorale de luttes sociales internes aux classes populaires
Les classes populaires et la politique : entre distanciation, autonomisation et différenciation
Thibaud Boncourt et Kevin Geay

2. « Y a tellement de sujets moins médiocres ! »

Les formes du relâchement politique des catégories supérieures

Les catégories intellectuelles supérieures : entre compétences professionnelles et remise de soi
Des individus a priori conformes à l’idéal démocratique
Scepticisme et remise de soi
Une explication par le capital culturel
Les catégories économiques supérieures : ancrage territorial dans les beaux quartiers et dégoût pour le politique
Proximité spatiale et sociale aux élites politiques et désenchantement
Parler de politique « sans en avoir l’air » : éthique de la sociabilité et conversation politique
Éric Agrikoliansky, Julien Fretel, Brigitte Le Grignou et al.

3. « Je me sens devenir de droite »

Trajectoires sociales et itinéraires électoraux

Le social en mouvements
Appartenances sociales, identités et préférences politiques
Une stabilité en trompe-l’œil ?
Mobilité sociale et mobilités politiques
Conversion et ajustement(s)
Les logiques de la rémanence
Les effets sociaux des identifications politiques
Mobilités politiques et glissements identitaires
Épreuves sociales et stabilité des identifications politiques
Clémentine Berjaud et Daniel Gaxie

4. « Quand j’ai le 20 Minutes, je vais directement : horoscope »

Les campagnes des électeurs

Une attention variable
L’attention en contexte
Des modes d’appropriation divers
Les incitations à suivre (ou à ne pas suivre) la campagne
Des appropriations éparses
Éric Agrikoliansky, Lorenzo Barrault-Stella, Julien Fretel et al.

5. « Il y a de fortes chances que je sois obligé de voter Sarkozy »

(In)certitudes des choix électoraux

Les logiques de la volatilité
Une logique personnelle : « Y’a que les cons qui ne changent pas d’avis »
Une logique affective : « j’ai plus tellement d’avis… J’ai surtout mon fils aîné qui écoute beaucoup les choses et qui en voulait énormément à Sarkozy »
Une logique militante : « Pour l’instant il y a rien qui me botte, et pour tout vous dire, le militant, ou il est militant toute sa vie ou à un moment il prend du recul… »
Le poids des routines ou les cheminements immobiles de la décision
L’activation des préférences ou comment devenir ce que l’on a toujours été
Daniel Gaxie, Jérôme Heurtaux et Anne-France Taiclet

6. « Nabot ! » « Gros pouf ! »

Jauger, juger la politique

Des instruments mobilisés en contexte
Différents types d’instrument pour juger la politique
Des jugements universels à composante éthique
Des jugements fondés sur l’expérience personnelle
Des jugements fondés sur des convictions religieuses
Instruments de jugement et compétence politique
Compétence subjective et richesse des instruments de jugement
Sentiment d’incompétence et limitation des instruments de jugement
Des instruments cognitifs hiérarchisés
Distinguer jugements politiques et choix électoraux
Daniel Gaxie

7. « Plus ça va, moins j’y crois à la politique »

Adhésions et pertes d’adhésion cycliques au politique

La prégnance de formes de défiance variées
Les conditions de l’immunisation par rapport au scepticisme ambiant
Des sentiments mêlés
Des paroles et des actes
Des perceptions contrastées activées selon les propriétés des contextes
Mobilisations électorales et ré-enchantement du politique
Ré-enchantement et scepticisme maintenu
Des choix à dominante négative
Des votes de raison
La réactivation différenciée du scepticisme post festum
Déceptions et réactivation d’un scepticisme modéré
Radicalisation critique

8. Questions de méthode

Une sociologie politique du vote
Se donner du temps
La structuration du corpus d’enquêtés19
Les vertus de la répétition
Les temporalités du politique
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search