Version classiqueVersion mobile

Les mondes du travail politique

 | 
Didier Demazière
, 
Patrick Le Lidec

Troisième partie. Interprétations et appropriations du travail

9. Des appropriations différenciées des postes de direction : être élu(e) ou pas, à la tête du Parti socialiste

Carole Bachelot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si la professionnalisation d’une organisation politique se définit par une activité monopolisée par un personnel politique rémunéré sous divers statuts (Le Lidec, 2012), alors le PS est indéniablement professionnalisé compte tenu de la surreprésentation des élus en son sein, et plus particulièrement à sa direction (Barboni, 2005) ; les conséquences de cette dernière, sur les activités partisanes au niveau local (Juhem, 2006) ou encore sur les choix programmatiques et idéologiques du parti (Lefebvre & Sawicki, 2006) ont d’ailleurs été largement étudiées. De fait, les dirigeants du PS, pour la grande majorité d’entre eux, vivent selon la définition classique de Weber de et pour la politique, les ressources matérielles et symboliques liées à l’exercice de leurs mandats électifs leur permettant pour une large part d’occuper leurs fonctions à la tête du parti.

En revanche, les effets de l’élection ou de la non-élection sur les trajectoires et sur la manière dont les dirigeants investissen...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search