Version classiqueVersion mobile

Les mondes du travail politique

 | 
Didier Demazière
, 
Patrick Le Lidec

Deuxième partie. Organisation et division du travail

4. La production des décisions dans les cabinets ministériels

À propos de la gestion politique de la « vache folle »

Jérémie Nollet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En dépit de la centralité de l’institution ministérielle dans la production des politiques publiques, et plus encore dans ses représentations médiatiques, le travail politique en cabinet ministériel est encore mal connu. Ce travail consiste à produire des biens politiques, c’est-à-dire les décisions bien sûr, mais aussi un ensemble de discours publics (déclarations, tribunes, interviews, etc.). Ceux-ci sont le fruit d’un processus collectif de production impliquant au sein des cabinets ministériels une diversité d’agents sociaux1. Or, par l’acte de magie sociale qu’est la personnification politique, l’ensemble des biens produits par le ministère sont imputés au ministre, ce qui revient à occulter les conditions réelles de leur production. Parallèlement, au niveau scientifique, rares sont les études analysant ce que font les membres des cabinets ministériels2. Si la sociologie des organisations a beaucoup travaillé à resituer les ministres dans des systèmes d’action plus vastes, il y...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search