Version classiqueVersion mobile

Les mondes du travail politique

 | 
Didier Demazière
, 
Patrick Le Lidec

Table des matières

Didier Demazière et Patrick Le Lidec

Introduction. Analyser le travail politique

Professionnels et professionnalisation
Métier d’élu et rôles
Division du travail et écologie professionnelle
Configurer le travail politique

Première partie. Expériences et maîtrise du travail

Laurent Godmer et Guillaume Marrel

1. La production de l’agenda

Comment se fabrique l’emploi du temps d’une vice-présidente de conseil régional

Emploi du temps, agenda et professionnalisation de la gestion des tâches d’une élue régionale
L’agenda-making : collectivisation, omniprésence et invisibilité du processus
Une division spatiale, sectorielle et temporelle de la production de l’agenda
Rationalisation ou routinisation de la production de l’agenda ?
L’instrumentalisation de l’agenda comme ressource politique
Conclusion : vers une agendologie comparée
Rémi Lefebvre

2. Les élus comme entrepreneurs de temps

Les agendas des cumulants

Le temps saturé et maximisé
La fabrique collective et collaborative de l’agenda
Le temps contraint. Une maîtrise du temps limitée
Le fétichisme du terrain : les contraintes chronophages de la proximité
Le temps de l’action publique
Des situations variables
Conclusion
Michel Catlla

3. Le travail des maires de petites communes : une activité débordante

Dimension temporelle : impératifs de disponibilité
Cadre temporel : le grand débordement
Ajustements permanents : une pollution temporelle
Dimension relationnelle : gestion des sollicitations
Proximités recherchées : répondre aux attentes
Sollicitations indésirables : réguler la demande
Conclusion

Deuxième partie. Organisation et division du travail

Jérémie Nollet

4. La production des décisions dans les cabinets ministériels

À propos de la gestion politique de la « vache folle »

La division du travail décisionnel au sein des cabinets ministériels
Le métier de conseiller technique
Le métier de directeur de cabinet
Le métier de ministre
Les tensions à l’œuvre dans le travail politique ministériel
Les modalités spécifiques de production des décisions
Les modalités exogènes de production des décisions
Les hiérarchies fluctuantes du travail décisionnel
Un travail décisionnel institutionnalisé
Les interventions mouvantes des divers métiers composant les cabinets ministériels
Conclusion
Sébastien Gardon et Éric Verdier

5. L’organisation du gouvernement dans les conseils régionaux

L’affirmation d’un gouvernement régional présidentialiste
Des présidents de commission aux vice-présidents de l’exécutif
Une DGS en développement ou la structuration du travail politique régional
Un présidentialisme tempéré adossé à une DGS gouvernementale
Une configuration forgée dans une succession d’épreuves
Des vice-présidences aux moyens limités, un cabinet régulateur tourné vers l’extérieur
Des directeurs (généraux) recrutés sur le marché externe, un gage de légitimité
Les conseillers du président en première ligne
La prééminence du cabinet
La DGS et les VP : une coopération instable
Un marché interne régule l’accès aux postes de direction
Conclusion
Sébastien Michon

6. Composition et organisation de l’entourage des eurodéputés français : spécificités et logiques de structuration des équipes parlementaires

Priorité au Parlement, les spécificités du recrutement des eurodéputés
Des équipes parlementaires organisées selon la trajectoire politique des élus
Construire empiriquement l’espace des équipes parlementaires
Des équipes structurées selon la position sur un territoire politique
Des équipes structurées selon la position dans l’espace parlementaire européen
La structure différenciée des propriétés des collaborateurs selon l’affectation
En circonscription : vivre « de » et « pour » la politique
Au PE : de jeunes professionnels de l’Europe politique
Conclusion

Troisième partie. Interprétations et appropriations du travail

Sandrine Nicourd

7. Découvrir un mandat

Socialisation et épreuves des élus régionaux

Les épreuves de la prise de mandat : trouver une place au sein d’un cadrage statutaire et institutionnel
Les contours d’un nouveau statut associé à un protocole
Les épreuves associées à la découverte de l’organisation du travail
Les principaux supports de socialisation pour construire leur légitimité
Sébastien Gardon, Aisling Healy et Éric Verdier

8. Variations dans le travail de vice-président régional

Les contextes d’action : entre ressources et contraintes
Pluralité de la relation aux territoires : où situer le travail de l’élu régional ?
Les caractéristiques des délégations : retour sur les contraintes temporelles des politiques régionales
Le VP et son entourage : experts et/ou assistants
L’exercice d’une délégation : des figures types à l’action
La figure de l’entrepreneur régional
La figure du régulateur : mesurer les intérêts en présence
La figure de militant d’une cause : entre passions et entreprises
Conclusion
Carole Bachelot

9. Des appropriations différenciées des postes de direction : être élu(e) ou pas, à la tête du Parti socialiste

Un travail politique de direction peu objectivé
Des tâches disparates répondant à des logiques contradictoires
Des postes à la rentabilité indirecte et symbolique
La distinction par l’élection : des pratiques différenciées
La surreprésentation des élus
Le sentiment d’appartenance à une élite partisane
L’accès à une sociabilité parallèle
Les arbitrages liés à l’occupation des postes : des investissements différenciés
Habiter le poste : s’investir à Solférino
Un tremplin pour la carrière militante/électorale
La sécurisation de la trajectoire inversée
Le maintien dans le champ politique
Le titre sans le poste : diriger le parti à ses heures perdues
Des ressources supplétives dans une stratégie de multipositionnement
Une fonction interstitielle en concurrence avec une activité professionnelle
Une fonction d’affichage

Quatrième partie. Régulations et marchés du travail

Rémy Le Saout

10. Les nouvelles règles de la mobilité des directeurs généraux des services municipaux

DGS, une position singulière
Un marché du recrutement plus fluide
Une mobilité renforcée
Une mobilité déconnectée de celle des maires
Des rapports à la mobilité diversifiés
Conclusion
Frédéric Louault

11. Mobilités et dépendances du personnel de confiance politique au Brésil

Les opportunités du reclassement politique au Brésil
Matelas et tremplins : quelques usages du reclassement
Les conditions du reclassement
Didier Demazière et Patrick Le Lidec

12. Variété du travail politique et rapports à la carrière

Le cas des vice-présidents régionaux

Le mandat régional : une dévaluation relative
Un mandat régional bien rémunéré mais très incertain
Des fonctions encore plus instables
Des ressources difficiles à utiliser dans la construction d’une stratégie de carrière
Le travail : une articulation aux carrières
La délégation, signal et source de différenciation
Soutenir des milieux externes et développer sa marque (Gérard)
S’implanter localement et gérer ses alliances (Quitterie)
Se constituer une compétence rare et démontrer son utilité au parti (Félix)
Le repli sur une action spécialisée, à défaut de disposer d’une stratégie de carrière (Henri)
Didier Demazière et Patrick Le Lidec

Conclusion. Du travail politique aux marchés du travail

Un monde professionnel et son écologie
Un système d’emplois et son économie
Un système d’évaluations et sa spécialisation
Un système de relations et son ésotérisme
L’organisation des carrières et des mobilités
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search