Version classiqueVersion mobile

La métamorphose du prince

 | 
Catherine Colliot-Thélène
, 
Philippe Portier

Première partie. L'effacement du modèle aristocratique

1. Le bon Prince, dans l’Antiquité et au Moyen Âge

Diego Quaglioni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je ne sais pas si on peut parler aujourd’hui de l’imaginaire pré-moderne du pouvoir, du « bon Prince » justement, mais aussi de son contraire, « le mauvais Prince », comme d’un idéal-type au sens de la vulgate wébérienne1. Dans cette réduction d’une histoire complexe de mythes, de symboles, de rituels, de représentations du pouvoir à une catégorie, il y a peut-être le risque de ne faire du « bon Prince » rien d’autre qu’un modèle primitif ou « archaïque » du politique.

Bien sûr, nous comprenons la nécessité, soulignée par les organisateurs de ce Colloque, d’interroger « la réalité et la dimension universelle » de la constitution du personnel politique en une classe politique professionnelle, dans la modernité, en passant « par un retour historique sur quelques grandes figures du dirigeant politique, antérieures à la stabilisation de la domination légale-rationnelle ». En d’autres termes, nous avons l’exigence d’interroger la subjectivité politique, ou pour mieux dire le rapport entre...

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search