Version classiqueVersion mobile

S'informer à l'ère numérique

 | 
Rémy Rieffel
, 
Josiane Jouët

Table des matières

Josiane Jouët et Rémy Rieffel

Introduction. L’actualité politique : appropriation, mise en discussion et formes d’engagement

Une recherche collective fondée sur un questionnement commun
La relative rareté des données statistiques globales
Les travaux sur la réception de l’actualité en France
Les apports et les limites des travaux anglo-saxons
La structuration de l’ouvrage
Jean-Baptiste Comby

1. L’orientation sociale des goûts en matière d’actualité

Un rapport détendu aux normes de la légitimité informationnelle dans les milieux populaires
Un éclectisme informationnel
Un goût pour les genres « mineurs » de l’information
Estime envers les médias et faible diversification des supports
La forte sensibilité aux hiérarchies informationnelles dans les classes supérieures
Prises de distance avec les genres « mineurs » de l’information et éclectisme autocontrôlé
Trier et sélectionner l’information
Des supports d’information diversifiés
La « bonne volonté informationnelle » des classes moyennes
Bien s’informer tout en lisant Le Parisien, en écoutant RMC et en regardant Les Guignols de l’Info
Un goût pour un nombre restreint de sujets appartenant aux genres « nobles » de l’information
Conclusion
Guillaume Le Saulnier

2. La lecture de la presse en ligne

L’appropriation des contenus d’actualité au défi de la technique

La structure de la consommation
Les principes de sélection
Les combinaisons médiatiques
La distribution sociale des pratiques informationnelles
La lecture contrariée : l’hypertrophie du support matériel
La sélection : une information à la carte ?
La lecture d’écran au détriment de la compréhension
Les liens hypertexte : entre lecture didactique et survol erratique
De l’imprimé à l’écran : la transposition des conventions de lecture
La lecture augmentée : nouveaux formats et auto-publication
Le multimédia : une ressource à double tranchant
Les blogs : une extension du contrat de lecture
Réagir, relayer, produire : la lecture interactive
Conclusion
Valérie Devillard, Charlotte Dolez et Rémy Rieffel

3. La consommation de l’information entre engagement professionnel et implication civique

Les usages ordinaires de l’information : des modes d’investissement différenciés
Le rapport à l’internet : pratiques « conventionnelles » et pratiques « très connectées »
Entre manque d’aisance et maîtrise technique
Entre consultation restreinte et consultation élargie
Consommateurs ou producteurs d’information
Les usagers très impliqués : des professionnels de la communication
Les pratiques informationnelles au prisme des sociabilités privées et professionnelles
Les sociabilités familiales et amicales
Pratiques informationnelles et sphère professionnelle
L’enchevêtrement sphère professionnelle/sphère privée
Pratiques d’information et rapports à l’engagement citoyen
Pratiques d’information et formes « d’engagement professionnel »
Les formes de l’engagement sur l’internet
Conclusion
Josiane Jouët et Coralie Le Caroff

4. L’actualité politique et la participation en ligne

La diversité des dispositifs et des publics participatifs
Les sites des médias
Le forum de France 2
labas.org
lemonde.fr
lepost.fr
Les pages internationales Facebook des médias
Disparités et similitudes des publics participatifs
Les résonances numériques de l’actualité politique
Les registres
Les interactions
Les cercles de partage
Conclusion
Alan Ouakrat

5. La consommation d’information en ligne : un cadrage quantitatif

L’évolution des équipements et des pratiques informationnelles (1995-2010)
Les mesures d’audience des sites d’actualité
Les mesures de fréquentation de sites d’actualités
Les mesures d’audience du panel Médiamétrie//NetRatings
La qualification de l’audience des sites d’actualité
Les mesures d’audience des sites et applications d’actualités sur le téléphone mobile
Les sites mobiles d’actualités
Les applications mobiles d’actualités
La composition sociodémographique de l’audience de l’internet mobile
Conclusion
Josiane Jouët et Rémy Rieffel

Conclusion

Scruter les publics : apports et limites des méthodes
Une continuité de quelques pratiques et une permanence de certaines hiérarchies
Des inflexions et des ruptures
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search