Version classiqueVersion mobile

Savoirs citoyens et démocratie urbaine

 | 
Agnès Deboulet
, 
Heloïse Nez

Première partie. Savoirs « experts », savoirs « profanes » : une séparation obsolète ?

3. Vers une coproduction et une hybridation des savoirs dans les projets d’urbanisme ?

Analyse d’un dispositif d’assistance à maîtrise d’ouvrage

Éric Daniel-Lacombe et Jodelle Zetlaoui-Léger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

De nombreux travaux ont mis en exergue, ces dernières années en France, les difficultés qu’avaient les élus à dépasser une représentation de l’exercice de la démocratie fondée sur l’existence d’un « intérêt général » qu’ils seraient les seuls à pouvoir définir et édicter. Les recherches menées sur « la démocratie technique » ont également montré la persistance dans l’organisation des relations entre experts et « non spécialistes », d’un « modèle de l’instruction publique » hérité de l’esprit des Lumières qui confère aux premiers le monopole de la construction de la connaissance scientifique et ne laisse aux seconds que la possibilité de se former et de s’informer pour sortir de l’ignorance1. Prégnant dans le domaine des technosciences, ce modèle l’est également dans la production architecturale et urbaine, en étant structuré par des aspects qui lui sont propres. Ils sont liés, d’une part, au fait que la conception spatiale met en jeu des savoirs et savoir-faire issus de disciplines ...

Auteurs

Architecte de métier et docteur en urbanisme, maître-assistant à l’École nationale supérieure d’architecture Paris La Villette, membre du Groupe d’études et de recherche philosophie, architecture et urbain (Gerphau). Ses recherches portent notamment sur les apports de l’évaluation concertée des bâtiments pour l’invention architecturale.
Sociologue et urbaniste, est professeure à l’École nationale supérieure d’architecture Paris La Villette, membre du Laboratoire Espaces Travail et chercheure associée au Lab’Urba (Institut d’Urbanisme de Paris). Ses travaux portent sur les démarches participatives dans les projets d’urbanisme ; la programmation architecturale et urbaine ; l’évaluation des projets d’urbanisme et d’équipements publics.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search