Version classiqueVersion mobile

Savoirs citoyens et démocratie urbaine

 | 
Agnès Deboulet
, 
Heloïse Nez

Première partie. Savoirs « experts », savoirs « profanes » : une séparation obsolète ?

1. Qualifier les savoirs citoyens dans l’urbanisme participatif : un enjeu scientifique et politique

Héloïse Nez et Yves Sintomer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis deux décennies, les pratiques visant à associer les citoyens « ordinaires » (ni élus ni experts) à l’élaboration des politiques publiques – comme les conseils de quartier, les consultations sur des projets urbains ou les budgets participatifs – se multiplient à l’échelle locale, et ce dans des contextes les plus variés. Les promoteurs de ces dispositifs participatifs locaux justifient souvent leur mise en place en ayant recours aux expressions d’» expertise citoyenne », de « savoirs ordinaires » ou de « savoir d’usage ». Si elle est utilisée par une grande diversité d’acteurs (élus, militants associatifs, consultants, chercheurs, etc.), la notion de « savoirs citoyens » est toutefois rarement définie. Ce chapitre vise à clarifier cette catégorie, qui peut être utile pour la recherche comme pour l’action. L’analyse se focalise sur la mise en débat du projet urbain, car la majorité des discussions dans les instances de participation locale concernent des questions liées à l’urb...

Auteurs

Maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Tours, membre de l’UMR Cités, Territoires, Environnement et Sociétés (Citeres) et chercheure associée au Centre d’étude des mouvements sociaux (Cems-EHESS). Ses recherches portent sur les savoirs citoyens, les dispositifs de démocratie participative en urbanisme et les mouvements sociaux, en France et en Espagne.
Professeur de science politique à l’université Paris 8, membre du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (Cresppa), chercheur invité à l’université de Neuchâtel (Institut de Sociologie) et chercheur associé au Centre Marc Bloch, à Berlin. Ses travaux portent sur la théorie de la démocratie délibérative, la démocratie participative en Europe, la vie privée et la sociologie européenne comparée.

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search