Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Humaniser la peine ?

 | 
Yasmine Bouagga

Chapitre 1. La genèse d’une prison libérale ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On est tenté de lire l’histoire des politiques pénales comme un progrès linéaire vers un adoucissement des peines1. Suppression des supplices, de la peine de mort, des châtiments humiliants : la peine de prison semble être le produit d’un effort pour humaniser la sanction pénale, la rendre compatible à la fois avec un sentiment d’humanité qui répugne à la souffrance, et avec une considération pour la personne humaine qui laisse ouverte la possibilité d’une rédemption, et d’un retour du condamné dans la société. L’histoire de la prison comme institution de châtiment apparaît comme celle de la recherche d’une peine « digne » qui, en épargnant le condamné de l’infamie, épargne en même temps la société qui le condamne. La prison, invention de la modernité des Lumières, « pavée de bonnes intentions », est pourtant tout aussi originairement affectée de crises chroniques (surpopulation, violence) et de débats sur son rôle, son coût, son efficacité2. Dans Surveiller et punir, Foucault remar...

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540