Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vieillir chez soi

 | 
Laurent Nowik
, 
Alain Thalineau

Seconde partie. Les limites des politiques de maintien à domicile

Isolement social, prévalence et facteurs de risque chez les personnes de 65 ans et plus en Belgique

Patrick Maggi, Sam Delye, Christiane Gosset, Bram Vermeulen et Anja Declercq

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Souvent, la question d’une institutionnalisation ou d’un déménagement en habitat intermédiaire se pose lorsque les niveaux d’autonomie et d’indépendance d’une personne déclinent. Mais, l’isolement social ne pourrait-il pas, à lui seul, être un élément en faveur de ce changement tant ces lieux de résidence réputés collectifs que sont les habitats intermédiaires sous-tendent une série d’interactions sociales ? Force est de constater que ce n’est, et on le déplore, pas si simple car le phénomène d’isolement social tel que dépeint et analysé est une notion complexe. Au-delà de son aspect objectif, il se définit en partie par son trait subjectif, le sentiment de solitude. L’isolement social peut donc s’avérer difficile à maîtriser car il varie d’un individu à l’autre selon son récit de vie, sa santé physique et sa santé psychique. Sans insister sur la situation des habitats intermédiaires, ce chapitre permet de comprendre dans quelle mesure le passage vers ce type de résidence collective...

Auteurs

Ergothérapeute et maître en sciences de la santé publique. Il est actuellement doctorant en faculté de médecine de l’université de Liège et chercheur principal à la Haute école de la province de Liège dans les domaines paramédicaux et médicaux. Ses champs de recherche s’inscrivent essentiellement dans les domaines de la gériatrie et de la gérontologie.
Licencié en traduction anglais-néerlandais et travaille depuis 2010 au Département des sciences de la santé publique de l’université de Liège.
Médecin de santé publique et titulaire d’une charge de cours en faculté de médecine où elle dirige le service de Santé publique – Aspects généraux. Ses cours et domaines de recherche ciblent la qualité et la continuité des soins, la promotion de la santé et le développement durable, le développement de projets de promotion de la santé ainsi que l’évaluation de programmes de santé publique.
Respectivement professeur et chercheur au LUCA (Centre de recherches sanitaires et sociologiques de l’université de Leuven).
Respectivement professeur et chercheur au LUCA (Centre de recherches sanitaires et sociologiques de l’université de Leuven).

© Presses universitaires de Rennes, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540