Version classiqueVersion mobile

Parcours précaires

 | 
Philippe Bregeon

Chapitre I. De la difficulté scolaire à l’injonction de s’orienter professionnellement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Banaliser l’échec scolaire pour ménager l’espoir

Questionnés sur les raisons de leur parcours scolaire difficile, les jeunes de notre groupe sont seulement environ un quart à mettre en cause clairement l’institution scolaire. Ils sont plus nombreux, une dizaine, dans une sorte de déni ou d’inconscience, pour banaliser d’une manière ou d’une autre leur échec scolaire. Ainsi, Anne se montre satisfaite de toutes ces années en institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP) d’où elle est sortie pourtant quasiment illettrée :

« J’en garde un bon souvenir car il y avait plein d’activités agréables. Et puis, les éducateurs étaient supers. On m’a appris à vivre avec les autres et je ne regrette pas du tout d’être passée par là… »

C’est un peu le même point de vue pour Armand par rapport à ses années en maison familiale, à l’initiative de parents de classe moyenne qui ont pu lui éviter la SEGPA :

« Je me suis bien plu là-bas. J’étais interne et progressivement je me suis senti à l’aise. O...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search