Version classiqueVersion mobile

Économie et société en Grèce antique

 | 
Brulé Pierre
, 
Jacques Oulhen
, 
Francis Prost

Première partie. Vues d’ensemble

Chapitre I. Aux origines de l’oikonomia grecque1

Raymond Descat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous assistons depuis quelques années à un regain d’intérêt pour la pensée économique grecque, stimulé sans aucun doute par les travaux de M. I. Finley2. Cependant, considérée dans son ensemble, la démarche de l’auteur d’Ancient Economy est loin d’être uniforme. D’un côté, il est très critique envers le niveau et la portée de la littérature « oikonomique » grecque, genre où règnent selon lui la routine et la naïveté, à tel point qu’il voit dans l’auteur des Oikonomika attribués par tradition à Aristote l’un de ces potaches imbéciles qui encombrent même les meilleures écoles3. Mais en même temps il juge sévèrement l’attitude de ceux qui, glosant continuellement sur la médiocrité des réflexions grecques, se trompent en fait de sujet puisque les Grecs ne font pas de l’économie mais de la morale4.

Au premier abord cette contradiction n’est pas gênante parce qu’elle se fond dans l’effort qu’a accompli Finley pour lutter contre l’influence des interprétations trop modernistes. Mais à terme...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search