Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Rohmer et les Autres

 | 
Noël Herpe

3. Exemples

La mécanique de la séduction : Conte d’automne

Maria Tortajada

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La séduction est une des formes majeures du cinéma d’Éric Rohmer. Cet essai entend développer l’analyse de cette question, et poursuivre ainsi le travail conduit dans Le Spectateur séduit1. Il s’agira de montrer comment, à partir d’une expérience esthétique particulière, les films de ce cinéaste mettent à l’épreuve différents modes de séduction : ils font en effet découvrir les règles souvent implicites de ce modèle complexe de comportement, dont la pertinence s’étend bien au-delà du cinéma, puisqu’il modèle notre manière d’être en société. Les films de Rohmer jouent avec différentes variantes, développant tout particulièrement la pratique que nous avons appelée « séduction par l’ambiguïté ». Celle-ci hérite du libertinage du xviiie siècle représenté par un certain courant de la littérature française : Crébillon fils et Laclos en proposent des exemples remarquables2. Si nous la considérons sérieusement et non comme une simple métaphore, la référence libertine nous permet de comprend...

Auteur

Maria Tortajada est professeur à l’Université de Lausanne, en histoire et esthétique du cinéma. Sur Rohmer, elle a notamment publié Le Spectateur séduit. Le Libertinage dans le cinéma d’Éric Rohmer et sa fonction dans une théorie de la représentation filmique (Kimé, 1999). Elle prépare avec Hervé Dumont une Histoire du cinéma Suisse, 1966-2000.

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540