Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chirurgiens au féminin ?

 | 
Emmanuelle Zolesio

Chapitre I. Une profession construite comme « masculine »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Par abus de langage, on dit souvent d’une profession qu’elle est « masculine » (ou « féminine ») pour dire qu’elle est socialement construite comme telle. La construction sociale de cette réalité est d’abord objectivement construite, comme le montre l’analyse statistique (très faible pourcentage de femmes en exercice) et historique (tradition d’exclusion des femmes du métier). Elle est aussi indissociablement une réalité subjective puisque les caractéristiques techniques et symboliques de la profession, comme les qualités (ou dispositions) qu’elle requiert sont également associées à un sexe et pensées comme lui étant « naturellement » attachées. Si bien que la profession tend à être perçue comme masculine. Christine Mennesson et Michelle Perrot s’appuient sur ces éléments (pourcentage de féminisation, histoire sociale de la profession, caractéristiques techniques et symboliques, qualités attendues) pour dire qu’un métier est « masculin » ou « féminin »1. C’est également sur ces crit...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540