Version classiqueVersion mobile

Le vodou haïtien

 | 
Nicolas Vonarx

Note pour l’usage du mot vodou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mon choix d’écrire vodou et non vaudou relève d’une rupture à l’endroit d’une construction historique de cet objet et d’une considération pour un objet anthropologique neutre enraciné dans un contexte haïtien et créole. Le mot vaudou et son pluriel vaudoux ont été utilisés d’abord sous la plume d’auteurs français et américains dans un contexte d’oppression et de domination politique. Cette façon d’écrire le mot est accompagnée de présupposés qui enferment « la chose » dans le registre de la sorcellerie, de la magie et de pratiques inhumaines (cannibales notamment). À l’heure actuelle, le terme vernaculaire vodou est largement utilisé chez les chercheurs-auteurs anglophones et francophones dans des travaux socioanthropologiques (voir les références bibliographiques dans cet ouvrage). On le trouvait déjà sous la plume d’ethnologues haïtiens dans les années 1940 et d’auteurs bien connus, comme Métraux qui l’utilise dans tous ses articles scientifiques, même s’il opte pour le mot vaudou...

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search