Version classiqueVersion mobile

Vers un ordre bourgeois ?

 | 
Jean-Pierre Jessenne

Des marques culturelles et juridiques

Des pratiques et des goûts culturels bourgeois pendant la Révolution

Essai sur la culture matérielle

Philippe Bourdin

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les deux termes principaux du sujet (la bourgeoisie, le goût) paraissent autant de pièges pour le chercheur tant leur définition est tout sauf évidente. De manière significative, dans l’ensemble de portraits peints dans l’atelier de Michel Vovelle, qui révèlent L’homme des Lumières, le noble et le prêtre ont droit de cité, non le bourgeois, partagé sans doute entre l’homme d’affaires, l’homme de lettres ou de sciences, le fonctionnaire1. Dans son essai de définition de la nouvelle classe politique issue de la Révolution, un aréopage majoritairement quadragénaire et urbain aux contours sociaux divers et fluctuants selon les Constitutions et le système électoral, au sein duquel elle compte « bourgeois jacobins » et « petits bourgeois sans-culottes », Lynn Hunt souligne le poids des réseaux (professionnels, familiaux, de voisinage ou de club) et de la culture2. Mais, reprenant les éléments de définition des classes par Marx, elle pointe tout autant la difficulté à discerner la conscien...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search