Version classiqueVersion mobile

Vers un ordre bourgeois ?

 | 
Jean-Pierre Jessenne

Investir l’État-Nation

La redistribution des rôles sociaux et les positions de pouvoir dans la Constituante

Christophe Le Digol

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Durant l’Assemblée constituante, je n’ai presque jamais paru à la tribune, mais j’ai écrit tous les jours dans le Journal de Paris. Cette feuille, pendant que je l’écrivais, a eu de nombreux et de violents ennemis ; c’étaient tous ceux de la révolution. […] Dans l’Assemblée constituante, je n’ai jamais été ni président, ni secrétaire, ni membre d’aucun comité. On convenait que je n’étais pas sans vues et sans talents ; on doit croire que je n’aurais eu quelques-unes des distinctions tant recherchées, si je n’avais pas été sans ambitions et sans intrigue. En cessant d’être membre de l’Assemblée nationale, je cessai d’écrire le Journal de Paris1. »
Dominique-Joseph Garat

Ce passage, extrait des Mémoires de Dominique-Joseph Garat, a l’avantage de donner une idée des divisions à l’œuvre dans le travail d’Assemblée : parler à la tribune, être président, secrétaire ou membre d’un comité, voire écrire dans un journal ; autant de manières d’habiter l’Assemblée ou de façons d’y exister, auta...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Licence OpenEdition Books

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search