Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le chanteur Hésiode

 | 
Gérard Lambin

Bibliographie

Texte intégral

I. ABRÉVIATIONS BIBLIOGRAPHIQUES

Adlet : Suidae Lexicon, édité par Ada ADLER, I-V, Leipzig (B. G. Teubner), 1928 - 1938.

Allen: Homeri opera recognovit [...] Thomas W. ALLEN, V, Oxford (Clarendon Press), 1912 (nombreuses réimpressions).

Campbell: Greek Lyric, III. Stesichorus, Ibycus, Simonides, and others. Edited and translated by David A. CAMPBELL, Cambridge, Mass., et Londres (Harvard University Press), 1991.

DELG  : Pierre CHANTRAINE, Dictionnaire étymologique de la langue grecque. Histoire des mots (1968-1980), nouvelle édition mise à jour, Paris (Klincksieck), 1999 (une autre édition, entièrement recomposée, a été publiée en 2009).

Diels-Kranz : Hermann DIELS, puis H. DIELS et Walther KRANZ, Die Fragmente der Vorsokratiker (1903 ; 6e édition en 1951), réédition, Zurich et Hildesheim (Weidmann), 1990 - 1992 (3 volumes).

Gentili-Prato : Bruno GENTILI et Carlo PRATO, Poetarum elegiacorum testimonia et fragmenta, I-II, Leipzig (B. G. Teubner), 1979 et 1985 (seconde édition en 1988 et 2002).

Gigon : Aristotelis opera, III. Librorum deperditorum fragmenta collegit et annotationibus instruxit Olof GIGON, Berlin (Walter de Gruyter), 1987.

IG  : Inscriptiones Graecae, publiées par l’Académie de Berlin depuis 1903, mais qui ont intégré des recueils plus anciens. Les Inscriptiones Megaridis, Oropiae, Boeotiae ( = IG VII), par Wilhelm Dittenberger, remontent ainsi à 1892.

Jacoby : Félix JACOBY, Die Fragmente dergriechischen Historiker, Berlin (Weidmann), puis Leyde (E. J. Brill), 1923 - 1958 (15 volumes, réimprimés).

Kindstrand : [PLUTARCHUS], De Homero. Edidit Jan Fredrik KINDSTRAND, Leipzig (B. G. Teubner), 1990.

L. de Lannoy: FLAVII PHILOSTRATI Heroicus, ed. Ludo de LANNOY, Leipzig (B. G. Teubner), 1977.

Lobel-Page: Poetarum Lesbiorum fragmenta ediderunt Edgar LOBEL et Denys PAGE, Oxford (Clarendon Press), 1955.

Merkelbach-West: Reinhold MERKELBACH et Martin L. WEST, Fragmenta Hesiodea, Oxford (Clarendon Press), 1967; Fragmenta selecta, à la suite des oeuvres conservées d’Hésiode éditées par Friedrich SOLMSEN.

Most: Glenn W. MOST, HESIOD, I. Theogony, Works and Days, Testimonia, et IL The Shield, Catalogue of Women, other Fragments, Cambridge, Mass., et Londres (Harvard University Press), 2006.

Powell: Collectanea Alexandrina. Reliquiae minores Poetarum Graecorum Aetatis Ptolemaicae (323 - 146 A.C.). Edidit Iohannes U. POWELL, Oxford (Clarendon Press), 1925 (réimpression en 1970).

Realencyclopädie: Paulys Realencyclopàdie der classischen Altertumswissenschaft: neue Bearbeitung, Stuttgart (J. B. Metzler), 1894 - 1980 (68 volumes, 15 suppléments et un index).

Sandbach: PLUTARCH’s Moralia, XV. Fragments, Cambridge, Mass. (Harvard University Press), et Londres (W. Heinemann), 1987.

Severyns : Albert SEVERYNS, Recherches sur la Chrestomathie de Proclos, IV. La Vita Homeri et les sommaires du cycle, Paris (Belles Lettres), 1963.

Sturz : Etymologicum Graecae linguae Gudianum et alia grammaticorum scripta, édité par Fnedrich W. STURZ, Leipzig (J. A. G. Weigel), 1818.

Thilo-Hagen : Georg THILO et Hermann HAGEN, Servii grammatici qui feruntur in Vergilii carmina commentarii (1878 - 1881), réimpression, Hildesheim (Georg Olms), IIII, 1961.

West: Martin L. WEST, Iambi et elegi Graeci ante Alexandrum cantati, II, Oxford (Clarendon Press), 1972 (21989).

Homeric Hyms, Homeric Apocrypha, Lires of Homer, Cambridge, Mass., et Londres (Harvard University Press), 2003.

Wilamowitz: Ulrich von WILAMOWITZ-MOELLENDORFF, Vitae Homeri et Hesiodi, Bonn (A. Marcus et E. Weber), 1916.

II. AUTRES TEXTES ANCIENS

Guido AVEZZÙ, ALCIDAMANTE, Orazioni e frammenti,... Rome (« L’Erma » di Bretschneider), 1982.

Alberto BERNABÉ, POETAE EPICI GRAECI, Testimonia et fragmenta, I, Leipzig (B. G. Teubner), 1987.

Annie BONNAFÉ, HÉSIODE, Théogonie. La Naissance des dieux, Paris (Editions Rivages), 1993.

Philippe BRUNET et (pour les commentaires) Marie-Christine LECLERC, HÉSIODE, Ta Théogonie, Tes Travaux et les jours et autres poèmes, Paris (Livre de poche), 1999.

Jacqueline CHAMPEAUX, ARNOBE, Contre les gentils (Contre les païens), III, Paris (Belles Lettres), 2007.

Aristide COLONNA, Hesiodi Opera et dies, Milan et Varese (Istituto editoriale cisalpino), 1959.

Lamberto DI GREGORIO, Scholia vetera in Hesiodi Theogoniam, Milan (Vita e pensiero), 1975.

Anders B. DRACHMANN, Scholia vetera in Pindari carmina, III. Scholia in Nemeonicas et Isthmionicas ; Epimetrum ; Indices (1927), réimpression, Stuttgart et Leipzig (B. G. Teubner), 1997.

Hugh G. EVELYN-WHITE, HESIOD (avec les Hymnes homériques et les Homerica), Londres (Heinemann), 1914 (nombreuses réimpressions jusqu’en 1982).

Thomas GAISFORD, Poetae minores Graeci (1814 - 1820), réédition augmentée, avec les annotations de F. V. REIZ, Leipzig (Kuehn), 1823 (5 volumes).

Felix JACOBY, Das Marmor Parium, Berlin (Weidmann), 1904 (cf. les Fragmente der griechischen Historiker, II b, no 239 et, pour le commentaire, II d).

Gérard LAMBIN, ARISTOTE, La Poétique, Paris (L’Harmattan), 2008.

Herwig MAEHLER (après Bruno SNELL), Pindari carmina cum fragmentis, 2. Fragmenta, Leipzig (B. G. Teubner), 1989.

John P. MAHAFFY, Flinders Petrie Papyri, Dublin (the Academy House), 1891.

Paul MAZON, HÉSIODE, Tes Travaux et les jours, édition nouvelle, Paris (Hachette), 1914.

—, HÉSIODE, Théogonie, Tes Travaux et les jours, Te Bouclier, Paris (Belles Lettres), 1928 (plusieurs réimpressions).

Emmanuel MILLER, Mélanges de littérature grecque contenant un grand nombre de textes inédits, Paris (Imprimerie impériale), 1868.

Agostino PERTUSI, Scholia vetera in Hesiodi Opera et dies, Milan (Vita e pensiero), 1955.

Gabriella PIRONTI, HÉSIODE, Théogonie, Paris (Belles Lettres), 2008 (avec la traduction de Paul Mazon).

Pietro PUCCI, Inno alle Muse (Esiodo, Teogonia, 1-115). Testo, introduzione e commento, Pise et Rome (Fabnzio Serra), 2007.

Aimé PUECH, PINDARE, IV, Isthmiques et fragments (1923), 3e édition, Paris (Belles Lettres), 1961.

Thomas A. SINCLAIR, HESIOD, Works and Days, Londres (Macmillan & co), 1932.

Friedrich SOLMSEN, HESIODI Theogonia, Opera et dies, Scutum (1970), 3e édition, Oxford (Clarendon Press), 1990.

Friedrich Gottlieb WELCKER, Theognidis reliquiae, Francfort-sur-le-Main (H. L. Broenner), 1826.

Martin L. WEST, HESIOD, Theogonj, Oxford (Clarendon Press), 1966.

—, HESIOD, Works ans Days, Oxford (Clarendon Press), 1978.

—, HESIOD, Theogony, Works and Days, Oxford University Press, 1988 (traduction).

III. ÉTUDES

Actes du troisième congrès international sur la Béotie antique édités par John M. FOSSEY et Hubert GIROUX, Amsterdam 0. C. Gieben), 1985.

Gilbert ARGOUD, « L’Hélicon et la littérature grecque », dans Ta Montagne des Muses, p. 27-42.

Graziano ARRIGHETTI, « Hésiode et les Muses : le don de la vérité et la conquête de la parole », dans Te Métier du mythe, p. 53-70.

Jacqueline ASSAËL, « Poétique des étymologies de Moῦσα (Mousa), la Muse », Noesis, 4 (2000), p. 11-53 (cet article, légèrement modifié, est repris l’ouvrage qui suit, p. 21-52).

—, Pour une poétique de l’inspiration, d’Homère à Euripide, Louvain (Peeters), 2006.

Erich AUERBACH, Mimésis. Ta Représentation de la réalité dans la littérature occidentale (1946), traduction française en 1968, réédition, Paris (Gallimard), 1994.

Gaston BACHELARD, Ta Psychanalyse du feu (1938), réédition, Paris (Gallimard), 1949.

—, Fragments d’une Poétique du feu, Paris (Presses universitaires de France), 1988.

Françoise BADER, « Persée, ΠΕΡΘΩ et l’expression archaïque du temps en indo-européen », Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, 69 (1974), p. 1-53.

—, « Le liage, la peausserie et les poètes-chanteurs Homère et Hésiode : la racine *seh2-“lier” », Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, 85 (1990), p. 1-59.

—, « La Langue des dieux : hermétisme et autobiographie », Tes Études Classiques, 58 (1990), p. 3-26 et 221-245.

Egbert J. BAKKER, « Homeric OYTOE and the Poetics of Deixis », Classical Philology, 94 (1999), p. 1-19 (repris dans Pointing at the Past: from Formula to Performance in Homeric Poetics, Cambridge, Mass. [Harvard University Press], 2005, p. 71-91).

Alain BALLABRIGA, « La Question homérique. Pour une réouverture du débat », Revue des Études Grecques, 103 (1990), p. 16-29.

—, « Le deutéro-Hésiode et la consécration de l’hésiodisme », dans Le Métier du mythe, p. 71-82.

Émile BENVENISTE, Le Vocabulaire des institutions indo-européennes, 1-2, Paris (Éditions de minuit), 1969.

Jean BÉRARD, La Colonisation grecque de l’Italie méridionale et de la Sicile dans l’Antiquité. L’histoire et la légende (1941), seconde édition, Paris (E. de Boccard), 1957.

André BERNAND, La Carte du tragique. La géographie dans la tragédie grecque, Paris (Éditions du CNRS), 1985.

John BINTLIFF, « The archaeological survey of the Valley of the Muses and its signifïcance for Boeotian History », dans La Montagne des Muses, p. 193-210 (cartes p. 211-224).

Pierre BOYANCÉ, Le Culte des Muses chez les philosophes grecs. Études d’histoire et de psychologie religieuses, Pans (E. de Boccard), 1937.

Brill’s Companion to Hesiod, edited by Franco MONTANARI, Antonios RENGAKOS, and Christos TSAGALIS, Leyde et Boston (Brill), 2009.

Philippe BRUNET, La Naissance de la littérature dans la Grèce ancienne, Paris (Le Livre de Poche), 1997.

Robert J. BUCK, A History of Boeotia, Edmonton (University of Alberta Press), 1979.

Claude CALAME, Le Récit en Grèce ancienne. Énonciations et représentations de poètes, Paris (Méridiens-Klincksieck), 1986 (nouvelle édition en 2000).

—, « Montagne des Muses et Mouséia : la consécration des Travaux et l’héroïsation d’Hésiode », dans La Montagne des Muses, p. 43-56 (repris dans C. Calame, Sentiers transversaux. Entre poétiques grecques et politiques contemporaines, Grenoble [Jérôme Millon], 2008, p. 133-143).

—, « Le Proème des Travaux d’Hésiode, prélude à une poésie d’action », dans Le Métier du mythe, p. 169-189.

Luciano CANFORA, Histoire de la littérature grecque d’Homère à Aristote (1986), traduction française, Paris (Desjonquères), 1994.

Albio Cesare CASSIO, « The Language of Hesiod and the Corpus Hesiodeum », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 179-201.

Jacques CHAILLEY, La Musique grecque antique, Paris (Belles Lettres), 1979.

Ettore CINGANO, « The Hesiodic Corpus », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 91-130.

La Componente autobiografica nelia poesia Greca e Latina fra realità e artificio letterario, a cura di Graziano ARRIGHETTI e Franco MONTANARI, Pise (Giardini), 1993.

R. M. COOK, « Hesiod’s Father », Journal of Hellenic Studies, 109 (1989), p. 170 b-171 a.

Alfred et Maurice CROISET, Histoire de la littérature grecque, I (1887), 4ème édition, Paris (E. de Boccard), 1928.

Marcel DETIENNE, Crise agraire et attitude religieuse chez Hésiode, Bruxelles-Berchem (Latomus), 1963.

—, Les Maîtres de vérité dans la Grèce archaïque, Paris (François Maspero), 1967 (plusieurs rééditions).

Marcel DETIENNE et Jean-Pierre VERNANT, Les Ruses de l’intelligence. La métis des Grecs (1974), réédition, Paris (Flammarion), 2008.

Eric R. DODDS, Les Grecs et l’irrationnel (1959), traduction française (1965), réédition, Paris (Flammarion), 1977.

Jacqueline DUCHEMIN, La Houlette et la lyre. Recherche sur les origines pastorales de la poésie, Paris (Belles Lettres), 1960.

—, Prométhée. Histoire du mythe, de ses origines orientales à ses incarnations modernes, Paris (Belles Lettres), 1974.

Anthony T. EDWARDS, Hesiod’s Ascra, Berkeley, Los Angeles et Londres (University of California Press), 2004.

P. M. FRASER, E. MATTHEWS et alii, A Lexicon of Greek Personal Nantes, I-IV, Oxford (Clarendon Press), 1987 - 2005 (5 volumes).

Paul FRIEDLÄNDER, « Das Proômium von Hesiods Theogonie » (1914), dans Ernst HEITSCH, Hesiod, p. 277-294.

Hjalmar FRISK, Griechisches etymologisches Wörterbuch, I-III, Heidelberg (C. Winter), 1960 - 1972.

Michael GAGARIN, « Hesiod’s dispute with Perses », Transactions of the American Philological Association, 104 (1974), p. 103-111.

Gérard GENETTE, Figures III, Paris (Seuil), 1972.

Louis GERNET, « Frairies antiques » (1928), dans Anthropologie de la Grèce antique (1968), réédition, Paris (Flammarion), 1982.

Mark GRIFFITH, « Personality in Hesiod », Classical Antiquity, 2 (1983), p. 37-65.

Pierre GUILLON, La Béotie antique, Paris (Belles Lettres), 1948.

Eric A. HAVELOCK, Preface to Plato, Cambridge, Mass., et Londres (Harvard University Press), 1994 (première édition en 1963).

Bruce HEIDEN, « The Muses’ Uncanny Lies: Hesiod, Theogony 27 and Its Translators », American Journal of Philology, 128 (2007), p. 153-175.

Ernst HEITSCH, Hesiod, Darmstadt (Wissenschaftliche Buchgesellschaft), 1966 (vingt-six articles, de vingt auteurs, parus entre 1842 et 1965).

Hésiode et son influence, six exposés et discussions (Entretiens sur l’Antiquité classique, 7), Genève (Fondation Hardt), 1962.

Arie HOEKSTRA, « Hésiode et la tradition orale », Mnemosyne, 10 (1957), p. 193-225.

Jean HUMBERT, Syntaxe grecque (1945), 3e édition revue et augmentée, Paris (Klincksieck), 1972.

Richard HUNTER, « Hesiod’s style: towards an ancient analysis », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 253-269.

André HURST, « La Stèle de l’Hélicon », dans La Montagne des Muses, p. 57-71.

Werner JAEGER, Paideia. La Formation de l’homme grec, I (1933), traduction française, Paris (Gallimard), 1964.

Paul JAMOT, « Fouilles de Thespies [...]. Les Jeux en l’honneur des Muses », Bulletin de Correspondance Hellénique, 19 (1895), p. 311-366.

Richard JANKO, Homer, Hesiod and the Hymns. Diachronic Development in epic Diction, Cambridge (Cambridge University Press), 1982.

Pierre JUDET de La COMBE, « L’Autobiographie comme mode d’universalisation. Hésiode et l’Hélicon », dans La Componente autobiografica nella poesia Greca e Latina, p. 25-39.

Pierre JUDET de La COMBE et Alain LERNOULD, « Sur la Pandore des Travaux. Esquisses », dans Le Métier du mythe, p. 301-313.

Denis KNOEPFLER, « La Réorganisation du concours des Mouseia à l’époque hellénistique : esquisse d’une solution nouvelle », dans La Montagne des Muses, p. 141-167.

Robert LAMBERTON, Hesiod, New Haven et Londres (Yale University Press), 1988.

Gérard LAMBIN, La Chanson grecque dans l’Antiquité, Paris (CNRS Éditions), 1992.

—, Homère le Compagnon, Paris (CNRS Éditions), 1995.

—, L’Épopée. Genèse d’un genre littéraire en Grèce, Presses universitaires de Rennes, 1999.

—, Le Roman d’Homère. Comment naît un poète, Presses universitaires de Rennes, 2011.

Marie-Christine LECLERC, La Parole chez Hésiode. A la recherche de l’harmonie perdue, Paris (Belles Lettres), 1993.

— « Tout ce qui est n’est pas bon à dire (Hésiode, Théogonie, 32, 38) », Noesis, 4 (2000), p. 55-72.

Michel LEJEUNE, Phonétique historique du mycénien et du grec ancien, Paris (Klincksieck), 1972.

Albin LESKY, Geschichte der griechischen Literatur (1957), seconde édition, Berne (A. Francke), 1963 ; traduction anglaise : Londres (Methuen & co), 1966.

Pierre LÉVÊQUE, « Pandora ou la terrifiante féminité », Kernos, 1 (1988), p. 49-62.

Jean-Pierre LEVET, Le Vrai et le faux dans la pensée grecque archaïque, 1. Présentation générale, le vrai et le faux dans les épopées homériques, Paris (Belles Lettres), 1976.

—, Le Vrai et le faux dans la pensée grecque archaïque. D Hésiode à la fin du Ve siècle, Paris (Belles Lettres), 2008.

Lexicon iconographicum mytbologiae classicae, Zurich (Artemis Verlag), 1981 - 1999 (8 volumes constitués chacun de 2 tomes) ; un supplément en 2009.

Nicole LORAUX, « Sur la race des femmes et quelques-unes de ses tribus » (1978), dans Les Enfants d’Athéna. Idées athéniennes sur la citoyenneté et la division des sexes (1981), réédition, Paris (Seuil/La Découverte), 1990, p. 75-117.

Richard P. MARTIN, « Hesiod’s metanastic Poetics », Ramus, 21/1 (1992), p. 11-33.

Maximilian MAYER, article « Musai » de la Realencyclopädie, XVI, 1 (1933), col. 680-757.

Georges MÉAUTIS, « Le Prologue à la Théogonie d’Hésiode », Revue des Études Grecques, 52 (1939), p. 573-583.

Michael MEIER-BRÜGGER, « Zu Hesiods Namen », Glotta, 68 (1990), p. 62-67.

Le Métier du mythe. Lectures d’Hésiode, sous la direction de Fabienne BLAISE, Pierre JUDET de La COMBE et Philippe ROUSSEAU, Lille (Presses Universitaires du Septentrion), 1996.

La Montagne des Muses, études publiées par André HURST et Albert SCHACHTER, Genève (Droz), 1996 ( = Recherches et Rencontres, no 7).

Franco MONTANARI, « Ancient scholarship on Hesiod », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 313-342.

Glenn W. MOST, « Hesiod and the Textualization of personal Temporality », dans La Componente autobiografica nellapoesia Greca e Latina, p. 73-91.

Gregory NAGY, Le Meilleur des Achéens. La fabrique du héros dans la poésie grecque archaïque (1979), traduction française, Paris (Seuil), 1994.

—, Greek Mythology and Poetics, Ithaca et Londres (Cornell University Press), 1990 (« Hesiod and the Poetics of Pan-Hellenism », p. 36-82).

—, « Autorité et auteur dans la Théogonie hésiodique », dans Le Métier du mythe, p. 41-52.

—, « Homer’s name revisited », dans Georges-Jean PINAULT et Daniel PETIT (éditeurs), La Langue poétique indo-européenne, Louvain et Paris (Peeters), 2006, p. 317-330.

—, « Hesiod and the ancient biographical Tradition », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 271-311.

Friedrich NIETZSCHE, « Der Florentinische Tractat über Homer und Hesiod, ihr Geschlecht und ihren Wettkampf », Rheinisches Museum, 25 (1870), p. 528-540, et 28 (1873), p. 211-249.

James A. NOTOPOULOS, « Homer, Hesiod and the Achaean heritage of oral poetry », Hesperia, 29 (1960), p. 177-197.

Richard Broxton ONIANS, Les Origines de la pensée européenne. Sur le corps, l’esprit, l’âme, le monde, le temps et le destin (1951), traduction française, Paris (Seuil), 1999.

Walter F. OTTO, Die Musen und der göttliche Ursprung des Singens und Sagens, Darmstadt (Wissenschaftliche Buchgemeinschaft), 1954.

Denys PAGE, Sappho and Alcaeus. An introduction to the study of ancient Lesbian poetry, Oxford (Clarendon Press), 1955.

Ernest PASCAL, « Muses olympiennes et Muses héliconiennes dans la Théogonie d’Hésiode », dans les Actes du troisième congrès international sur la Béotie antique, p. 111-117.

Carlo O. PAVESE, « The Rhapsodic Epic Poems as Oral and Independant Poems », Harvard Studies in Classical Philology, 98 (1998), p. 63-90.

Jacques PÉRON, Les Images maritimes de Pindare, Paris (Klincksieck), 1974.

Jean-Louis PERPILLOU, Les Substantifs grecs en -εύς, Paris (Klincksieck), 1973.

John PINSENT, « Boeotian Epic », dans les Actes du troisième congrès international sur la Béotie antique, p. 119-125.

Pietro PUCCI, Hesiod and the language of poetry, Baltimore et Londres (Johns Hopkins University Press), 1977.

—, « Auteur et destinataires dans les Travaux d’Hésiode », dans Le Métier du mythe, p. 191-210.

—, « The Poetry of the Theogony », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 37-70.

Antonios RENGAKOS, « Hesiod’s Narrative », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 203-218.

Nicholas J. RICHARDSON, « The Contest of Homer and Hesiod and Alcidamas’ Mouseion », The Classical Quarterly, 31 (1981), p. 1-10.

Carl ROBERT, « Pandora » (1914), dans Ernst HEITSCH, Hesiod, p. 342-366.

Paul ROESCH, Études béotiennes, Paris (E. de Boccard), 1982.

Philippe ROUSSEAU, « Un Héritage disputé », dans La Componente autobiografica nella poesia Greca e Latina, p. 41-72.

—, « Instruire Perses : notes sur l’ouverture des Travaux d’Hésiode », dans Le Métier du mythe, p. 93-167.

Georges ROUX, « Le Val des Muses et les Musées chez les auteurs anciens », Bulletin de Correspondance Hellénique, 78 (1954), p. 22-48.

Jean RUDHARDT, « Pandora : Hésiode et les femmes », Museum Helveticum, 43 (1986), p. 231-246.

—, « Le Préambule de la Théogonie. La vocation du poète. Le langage des Muses », dans Le Métier du mythe, p. 25-39.

Ian RUTHERFORD, « Hesiod and the litterary Traditions of the Near East », dans le BrilTs Companion to Hesiod, p. 9-35.

Michel B. SAKELLARIOU, La Migration grecque en Ionie, Athènes (Collection de l’Institut français d’Athènes, 17), 1958.

Renate SCHLESIER, « Les Muses dans le prologue de la “Théogonie” d’Hésiode », Revue de l’Histoire des Religions, 199 (1982), p. 131-167.

Jacques SCHWARTZ, Pseudo-Hesiodeia. Recherches sur la composition, la diffusion et la disparition ancienne d’œuvres attribuées à Hésiode, Leyde (E. J. Brill), 1960.

Yannick SCOLAN, « “Lorsque fleurit le chardon...” D’une sentence hésiodique (Travaux, 582-8) à l’écriture d’un πρóβλημα chez Plutarque (Propos de table, III, 4, 650 E - 651 E) », Revue des Études Grecques, 123 (2010), p. 425-438.

Michèle SIMONDON, La Mémoire et l’Oubli dans la pensée grecque jusqu’à la fin du Ve siècle avant J.-C., Paris (Belles Lettres), 1982.

Giulia SISSA, Le Corps virginal. La virginité féminine en Grèce ancienne, Paris (Vrin), 1987.

Jenny STRAUSS CLAY, Hesiod’s Cosmos, Cambridge University Press, 2003.

—, « Works and Days: tracing the Path to Arete », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 71-90.

Jesper SVENBRO, La Parole et le marbre. Aux origines de la poétique grecque, thèse de l’Université de Lund, 1976.

Monique TREDÉ, Kairos. L’à-propos et l’occasion (Le mot et la notion, d’Homère à la pin du IVe siècle avant J.-C.), Paris (Klincksieck), 1992.

Christos C. TSAGALIS, « Poet and audience : from Homer to Hesiod », dans La Poésie épique grecque : métamorphoses d’un genre littéraire (Entretiens sur l’Antiquité classique, 52), Genève (Fondation Hardt), 2006, p. 79-130 (discussion p. 131-134).

—, « Poetry and Poetics in the Hesiodic Corpus », dans le Brill’s Companion to Hesiod, p. 131-177.

Henri VAN EFFENTERRE, Les Béotiens. Aux frontières de l’Athènes antique, Paris (Errance), 1989.

Bernhard A. VAN GRONINGEN, « Les trois Muses de l’Hélicon », L’Antiquité Classique, 17 (1948), p. 287-296.

—, « Hésiode et Persès », Amsterdam (Noord-Hollandsche Uitgevers Maatschappij), 1957 = Mededelingen der Koninklijke Nederlandse Akademie van Wetenschappen, nieuwe reeks, 20, no 6 (1957), p. 153-166.

—, La Composition littéraire archaïque grecque. Procédés et réalisations, Amsterdam (NoordHollandsche Uitgevers Maatschappij), 1958.

Willem J. VERDENIUS, « Notes on the Proem of Hesiod’s Theogony », Mnemosyne, 25 (1972), p. 225-260.

Jean-Pierre VERNANT, Mythe et pensée chez les Grecs. Études de psychologie historique (1965), réédition, Paris (La Découverte/Poche), 1996.

—, Mythe et société en Grèce ancienne (1974), réédition, Paris (La Découverte), 1988.

—, « À la table des hommes. Mythe de fondation du sacrifice chez Hésiode », dans Marcel DETIENNE et J.-P. VERNANT (éditeurs), La Cuisine du sacrifice en pays grec, Pans (Gallimard), 1979, p. 37-132.

Paul VEYNE, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ? Essai sur l’imagination constituante, Paris (Seuil), 1983.

Peter VON DER MÜHL, « Hesiods helikonische Musen », Museum Helveticum, 27 (1970), p. 195-197.

Kurt VON FRITZ, « Das Proömium der hesiodischen Theogonie » (1956), dans Ernst HEITSCH, Hesiod, p. 295-323.

Pierre WALTZ, Hésiode et son poème moral, Bordeaux (imprimerie G. Gounouilhou), 1906.

—, « Note sur la Théogonie, v. 22 sq. », Revue des Études Grecques, 27 (1914), p. 229-235.

Martin L. WEST, The Hesiodic Catalogue of Women. Its Nature, Structure, and Origins, Oxford (Clarendon Press), 1985.

Froma I. ZEITLIN, « L’origine de la femme et la femme origine : la Pandore d’Hésiode », dans Le Métier du mythe, p. 349-380.

© Presses universitaires de Rennes, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540