Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Religion et navigation

 | 
Didier Poton
, 
Pierre Prétou

Première partie. La trace cultuelle dans les archives de la navigation

L’image du culte embarquée sur les navires : une singularité iconographique

The iconography of religious worship at sea

Pierre Prétou

Résumé

La recherche d’une iconographie figurant à la fois le fait religieux et nautique, avant l’ère de la photographie, débouche sur une importante asymétrie de corpus. Si les images discursives sont innombrables, les représentations de la réalité de l’exercice du culte à bord se révèlent d’une extrême rareté. Il en résulte une typologie des images qui met en lumière les contradictions d’une iconographie qui s’explique par une concurrence de motifs.

The investigations for an iconography which represents both religious and nautical historical facts, before the advent of photography, leads to a significant asymmetry. Pictures are innumerable but very discursive, while the depicting of the reality of religious worship on board is extremely rare. The result is a typology of pictures that highlights the contradictions of an iconography, mostly explained by competition of patterns.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Bien avant l’ère de la photographie contemporaine, l’imagerie de la mer et des navires constitue un gisement iconographique si dense qu’il parait, de prime abord, possible d’aller y puiser toutes les formes d’images peintes que la recherche historique entreprendrait de consulter. Depuis le Moyen Âge, après plusieurs siècles d’analogies picturales chrétiennes – Genèse, Déluge, Arche de Noé, Abysses, Jonas, Passage de la Mer rouge qui faisaient de l’Océan un espace spirituel édifiant les âmes – s’ajoutent les innombrables réalisations de la peinture de marine et des savoirs géographiques modernes1. La marque de la religion, supposée y être très forte, expliquerait alors sans peine l’existence d’une iconothèque quantitativement démesurée. Toute exploration des moteurs de recherche des bases de données iconographiques ouvre en effet des centaines, parfois des milliers, d’occurrences2. Toutefois, l’analyse sérielle appliquée à ces outils, ne fait émerger aucune image de l’administration ...

Auteur

Université de La Rochelle, Littoral, environnement et sociétés, LIENSs UMR 7266

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540