Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Religion et navigation

 | 
Didier Poton
, 
Pierre Prétou

Première partie. La trace cultuelle dans les archives de la navigation

Religion et navigation en mer : les sources écrites de l’époque moderne

Religion and navigation at sea: archives from modern ages

Alain Morgat et Brigitte Schmauch

Résumé

Les archives de la compagnie des Indes et les registres conservés au Service Historique de la Défense ne récoltent pas spécifiquement le fait religieux en mer. Toutefois, une grande diversité de mentions s’y rencontre qui en fait une source de grand intérêt pour l’histoire des dévotions pratiquées en mer. Pour la première fois, un état introductif de la question est ici proposé aux chercheurs en Histoire.

The archives of the East India Company and the records kept at the Service Historique de la Défense do not specifically collect the religious facts while sailing. However, a variety of entries leads to this this conclusion: it is a source of great interest for history of devotions practiced at sea. For the first time, an introductory statement of the matter is proposed to researchers.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’évocation des ressources disponibles sur la question religieuse à bord des bâtiments est utile pour mieux comprendre les fondements et les limites de cette recherche. L’article n’a pas la prétention de traiter cette question de manière exhaustive, mais il propose d’abord une vision d’ensemble d’un corpus documentaire tel que celui des archives du port de Rochefort, aujourd’hui une antenne du Service historique de la Défense (SHD), à travers le prisme de ses aspects religieux, avant de développer, de manière beaucoup plus détaillée, le cas spécifique des journaux de bord des campagnes de traite négrière de la Compagnie des Indes Orientales1.

Avant de s’attacher aux spécificités rochefortaises, il n’apparaît pas non plus inutile de replacer ces sources dans le contexte plus général des archives de bord.

LES ARCHIVES DE BORD

Trois typologies documentaires, propres aux archives maritimes, représentent l’essentiel de ce qu’on peut appeler les archives de bord :

  • le journal de bord ;
  • le rôle ...

Auteurs

Directeur des Archives départementales de la Haute Marne, ancien conservateur du SHD à Rochefort.
Conservatrice au Centre historique des Archives nationales

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540