Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le pouvoir séleucide

 | 
Laurent Capdetrey

Première partie. Appropriation de l'espace royal et construction du pouvoir séleucide sous Séleucos Ier et Antiochos Ier

Introduction. Les Séleucides et l’Orient hellénisé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La particularité du royaume séleucide tient pour une large part à l’immensité du territoire royal. Mais elle tient aussi à la difficulté de définir un territoire central, symbole indiscutable et cœur irréductible du royaume. Avant même la prise du titre royal par Ptolémée, et sans doute dès son refus de remplacer Perdiccas comme épimélète des rois en 320, le futur royaume lagide se trouvait lié au territoire égyptien. Dans les faits, les possessions lagides « d’outre-mer » du iiie siècle étaient des pièces rapportées à un ensemble cohérent associant à la royauté lagide une unité territoriale, administrative et géographique1. La royauté antigonide était centrée sur la Macédoine et le roi « des Macédoniens » établissait en partie son pouvoir sur un principe ethnique2. En Asie Mineure, le royaume des Attalides trouvait cohérence et centralité autour de sa capitale qui, peu à peu au cours du iiie siècle et surtout au iie siècle, étendit sa zone d’influence dans une alternance de conquêt...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540