Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’insubordination ouvrière dans les années 68

 | 
Vigna Xavier

Troisième partie. Relais et résistances

Chapitre 7. L’État et le patronat face à l’insubordination ouvrière

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

... l’on crut, à la cour, que l’on était quitte
à bon marché, et l’on avait raison.
Cardinal de Retz, Mémoires.

Une histoire politique des usines doit compter avec deux acteurs majeurs, quoique discrets : le patronat et l’État. Fidèles à la décision problématique d’écrire cette histoire du point de vue des ouvriers et à partir des usines, nous espérons montrer qu’elle offre un contrepoint pertinent pour saisir les rôles de l’État et du patronat. « La France, écrit Jacques Julliard, est ce pays où tout conflit, dès qu’il sort du domaine strictement privé, met en jeu et en mouvement les institutions politiques les plus hautes, tout à la fois pour contester et réclamer leur arbitrage. Inversement, l’État lui-même a construit son pouvoir sur sa capacité à “évoquer” les conflits et à donner aux parties en présence la garantie de son impartialité1. » C’est ce double rôle de l’État que nous espérons approcher, par le biais des archives des ministères de l’Intérieur et du Travail, à la fois ga...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540