Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’insubordination ouvrière dans les années 68

 | 
Vigna Xavier

Première partie. La contestation ouvrière pendant les années 68 : événement et séquence

Chapitre 2. Les luttes ouvrières des années 68 : une seconde jeunesse de la grève

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Tous avaient aimé certainement le 14 juillet.
Il eût fallu aimer le lendemain.
J. Michelet, Histoire de la Révolution française.

Loin de constituer un éphémère feu de paille, les grèves de mai-juin 1968 ouvrent une séquence marquée par l’ampleur et la vivacité des luttes ouvrières. Si ces conflits ne se résument pas à des grèves, celles-ci en constituent cependant la pointe, c’est-à-dire à la fois la forme la plus vive et la plus visible, et par conséquent celle qui laisse le plus de traces dans les archives. La séquence se caractérise ainsi par son âpreté mais dispose également une nouvelle morphologie de la grève. De nouveaux territoires (ré)apparaissent qui traduisent un déplacement à l’intérieur du monde du travail et, dans le même temps, une diffusion de la contestation. La grève, en effet, ne se cantonne pas aux bastions industriels, mais gagne des régions où les implantations industrielles sont récentes, et...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540