Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Soundspaces

 | 
Claire Guiu
, 
Guillaume Faburel
, 
Marie-Madeleine Mervant-Roux
, 
et al.

Ambiances sonores in situ

Les crieurs publics : un dispositif sonore dans les quartiers populaires du Caire

Noha Said

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les crieurs de la rue

« Ô clémentines, fleurs de jardins. » « يفسوي اي نيانجلا درو »
« Ô tomates, les folles1. « ةطوق اي هنونجم »
« Ô patates douces, très sucrées dans le four » « اطاطب اي نرفلا ران يف يوأ ةلسعم »

Le fait de célébrer la gloire des fruits ou de chanter les légumes au cœur de la rue est-il un phénomène sonore exclusivement arabe ? Le Caire est l’une des villes qui ont encore la force et le droit de sonner avant que la modernité ne lui torde ses cordes vocales et lui apprenne à se taire à jamais. Ce n’est pas par hasard qu’al-wanas (سنولا dans le langage familier ou سنألا dans le langage soutenu) – un mot difficile à traduire mais qui évoque le réconfort émotionnel lié à la présence d’autrui, la sensation d’être accompagné – renvoie à une expression phonique. Ce mot définit la relation sonore par laquelle la ville situe ses habitants dans un ensemble sonore et corporel.

Ce chapitre présente un des phénomènes composant le paysage sonore des quartiers populaires du Caire : le...

Auteur

Maître-assistante à la faculté de polytechnique, université d’Ain Chams, section architecture et urbanisme, Le Caire (Égypte) ; chercheuse associée au laboratoire CRESSON (UMR Ambiances architecturales et urbaines).

© Presses universitaires de Rennes, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540