Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’insubordination ouvrière dans les années 68

 | 
Vigna Xavier

Introduction

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il y a dans le Quart-Livre un épisode propre à hanter bien des historiens : Rabelais imagine en effet des paroles proférées lors d’une bataille aux confins de la mer glaciale et qui ont gelé en l’air. « À ceste heure, la rigueur de l’hyver passée, advenente la serenité et temperie du bon temps, elles fondent et sont ouyes. » Dès lors, Pantagruel et ses compagnons voient sur le tillac de leur navire « des parolles bien picquantes, des parolles sanglantes […], des parolles horrificques et aultres assez mal plaisantes à veoir1 ». Mais, elles fondent et Pantagruel ne comprend rien à ces onomatopées barbares. Peu d’épisodes littéraires rassemblent ainsi en quelques pages autant de fantasmes qui animent les historiens. Désir fantasmatique de l’historien de retrouver une parole brute et pure, qu’il suffirait de cueillir pour lui redonner vie ; de saisir une parole, qui aurait traversé le temps, intacte ; d’entendre une voix « piquante » ou « horrificque » et donc pleine de vie. Combien d’h...

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540