Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Seigneurs campagnards de la Nouvelle France

Présence seigneuriale et sociabilité rurale dans la vallée du Saint-Laurent à l'époque préindustrielle

Dans la vallée du Saint-Laurent (Québec), les seigneurs résidants constituaient une minorité parmi les propriétaires de fiefs. De l’implantation du système seigneurial, au xviie siècle, jusqu’à son abolition, en 1854, les seigneurs se distinguaient davantage par leur absence que par leur présence auprès des censitaires. Or, la décision de prendre résidence et de rester sur ses terres, surtout si elle se maintient de génération en génération, représente une implication concrète et entraîne ...


Lire la suite

Note de l’éditeur

En couverture : Manoir seigneurial de Beauport vers 1850, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), collection Fred. C. Würtele (P546, D3, P11).

Ouvrage numérisé avec le soutien du Centre national du livre.

  • Éditeur : Presses universitaires de Rennes
  • Collection : Histoire
  • Lieu d’édition : Rennes
  • Année d’édition : 2007
  • Publication sur OpenEdition Books : 25 février 2015
  • EAN (Édition imprimée) : 9782753503502
  • EAN électronique : 9782753530089
  • DOI : 10.4000/books.pur.5870
  • Nombre de pages : 412 p.
Annie Antoine
Préface
Introduction

Seigneurs campagnards de la nouvelle France : présence seigneuriale et sociabilité rurale dans la vallée du Saint-Laurent à l’époque préindustrielle

Première partie. La présence seigneuriale dans le monde rural laurentien

Deuxième partie. Prendre résidence et y rester : les familles seigneuriales résidantes

Chapitre II. S’établir dans la dignité ?

Démographie et reproduction « seigneuriale »

Chapitre IV. Le seigneur est mort… vive la seigneuresse ?

Regard sur le veuvage des épouses de seigneurs résidants

© Presses universitaires de Rennes, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540