Version classiqueVersion mobile

Organisation, information et performance

 | 
François Meyssonnier
, 
Frantz Rowe

Quatrième partie. La gestion des opérations, des relations et des situations

Le contrôle du risque de crédit dans la banque

Loïc Jubin, Jean-Marc Lauzanas, Adrian Pop et Myriam Raymond

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Le secteur bancaire est essentiel pour le développement économique, au travers de ses trois missions fondamentales – financement de l’activité économique, sécurisation des dépôts et délivrance de moyens de paiements. Cependant, l’activité de banques de grande taille, dans un marché financier mondialisé et aux acteurs interconnectés, présente un risque systémique majeur. La crise financière de 2008 l’a démontré. Se pose alors la question de la maîtrise des risques pris par le secteur bancaire. Comment est-elle organisée ? Les méthodes et les outils, qu’ils soient techniques ou de conformation sociale comme l’affirme l’école institutionnaliste ou néo-institutionnaliste (Meyer et Rowan, 1977 ; DiMaggio et Powell, 1983), sont-ils guidés par des forces externes à l’organisation comme l’indique le courant de la contingence ? Quelle est la liberté des banques en ma...

Auteurs

Loïc Jubin est ex-directeur des engagements à la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire, diplômé de l’ESSEC et ingénieur agronome. Il intervient dans le pôle finance, banque assurance et logistique maritime de l’IUP de Nantes (IEMN-IAE) et dans les formations délocalisées en Asie du Sud-Est. [loic.jubin@gmail.com].
Jean-Marc Lauzanas est maître de conférences en gestion en poste à l’IEMN-IAE. Ancien élève de l’ENS de Cachan, responsable du master « banque finance assurance Vietnam et Sud-Est asiatique » et des licences professionnelles banque et assurance, ses travaux de recherche portent sur l’instrumentation du contrôle de gestion, le contrôle de gestion dans la banque et dans les organisations liées au sport. Il est membre du comité de pilotage de la chaire finance, banque populaire-Caisse d’Épargne de l’IEMN-IAE (fondation de l’université de Nantes). [jean-marc.lauzanas@univ-nantes.fr].
Adrian Pop est maître de conférences (HDR) en économie à l’IEMN-IAE. Responsable du parcours master 1-master 2 « banque, chargés de clientèle professionnels » de l’université de Nantes, ses travaux de recherche portent sur les modes de régulation des systèmes bancaires, la tarification des titres de dette bancaire et le rôle de la discipline de marché dans la régulation prudentielle. Il a reçu, en 2006, le prix de thèse monétaire, financière et bancaire de la Fondation Banque de France pour la recherche. Il a été consultant entre 2008 et 2013 à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (Banque de France) sur des thèmes liés à la régulation financière (modélisation des risques bancaires, étude de la pro-cyclicité de l’offre de crédit, analyse de la contagion financière). Il a réalisé plusieurs publications dans des revues internationales de référence dans le champ de la stabilité financière. Il est membre du comité de pilotage de la chaire finance, Banque Populaire-Caisse d’Épargne de l’IEMN-IAE (fondation de l’université de Nantes). [adrian.pop@univ-nantes.fr].
Myriam Raymond est docteure en gestion, spécialisée en systèmes d’information. Actuellement, en post-doc auprès de la chaire finance Banque Populaire-Caisse d’Épargne de l’université de Nantes, ses travaux de recherche portent sur les systèmes d’information bancaires et inter-organisationnels. Plus spécifiquement, sa recherche se focalise sur les caractéristiques des systèmes d’information inter-organisationnels (SIIO) et la comparaison entre la flexibilité et la standardisation au cœur de ces SIIO ainsi que sur l’innovation de service et la gestion des processus d’affaire externalisés innovants. Actuellement, elle explore le potentiel des Big Data dans le secteur bancaire. Elle a communiqué sur ses travaux lors de différentes conférences. [myriam.raymond@iskanders.com].

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search