Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bretons et Normands au Moyen Âge

 | 
Bernard Merdrignac
, 
Joëlle Quaghebeur

Troisième partie. Normandie et Bretagne entre Plantagenêts, Capétiens et Valois (1150-1500)

Normandie et Bretagne : Le destin divergent des deux principautés (xie-xve siècle)

François Neveux

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Bretagne est plus ancienne que la Normandie et remonte au vie siècle. Elle eut son heure de gloire à l’époque carolingienne, au ixe siècle, lorsqu’elle fut reconnue comme un royaume. L’histoire commune (et comparable) des deux principautés ne commence pas avant le xe siècle. Entre-temps, les deux territoires ont été durement frappés du fait des migrations scandinaves. Les Vikings ont pu prendre possession du comté de Rouen, puis de l’ensemble de la province ecclésiastique, fondant la Normandie. Les Bretons ont su résister victorieusement aux hommes du Nord, et particulièrement à ceux qui avaient tenté de former une autre « Normandie », sur la Loire. C’est seulement au milieu du xe siècle que la Bretagne et la Normandie apparaissent comme deux principautés du royaume de France.

Si nous suivons ces deux principautés à travers les cinq siècles du Moyen Âge central et du bas Moyen Âge, il faut tenir compte de deux ruptures majeures. En 1066, le duc de Normandie conquiert l’Angleterre ...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540