Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bretons et Normands au Moyen Âge

 | 
Bernard Merdrignac
, 
Joëlle Quaghebeur

Troisième partie. Normandie et Bretagne entre Plantagenêts, Capétiens et Valois (1150-1500)

Les échanges culturels entre la Normandie et la Bretagne entre le xiiie et le xve siècle : l’exemple de l’architecture religieuse

Anne-Claude Le Boulc’h

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les échanges culturels entre la Normandie et la Bretagne sont clairement attestés dans le domaine de l’architecture religieuse, et plus particulièrement dans les édifices réalisés à partir du milieu du xiiie siècle environ. Cette parenté formelle n’est pas passée inaperçue et plusieurs auteurs l’ont évoquée, comme Henri Waquet dans son ouvrage général sur l’art breton1, ou comme André Mussat dans certains de ses articles ; dans son travail sur Notre-Dame de Guingamp2, par exemple, il précise qu’on pourrait presque parler pour cette période d’un style normanno-breton. Cette affirmation pourrait paraître outrée si l’auteur ne l’avait sensiblement nuancée en évoquant, d’une part, le rôle important joué en Bretagne par les formes gothiques développées en Angleterre, et, d’autre part, le fait que les architectes bretons connaissaient visiblement bien l’architecture rayonnante d’Ile-de-France. Pierre Héliot a, lui aussi, souligné les liens de parenté existant entre les formes normandes et...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540