Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Marguerite Duras

 | 
Najet Limam-Tnami

Deuxième Partie. Les figures de l'altérité et l'étrangeté à soi

Humour noir pour « Les enfants maigres et jaunes »

Joël July

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

C’est évidemment dans Un Barrage contre le Pacifique que le lecteur prendra connaissance de ce motif permanent dans l’œuvre de Marguerite Duras. C’est aussi là qu’il assistera aux développements les plus importants du thème : l’évocation des enfants de la plaine de Kam s’étale dans trois chapitres distincts comme un leitmotiv symbolique de la misère indochinoise (section 1 de la première partie, section 6 de la première partie, section 19 de la deuxième partie). Il participe avec force à la (volte) face engagée de ce roman anticolonial, celle dont Duras soupçonnait qu’elle avait anéanti ses chances dans la course au prix Goncourt 1950. Mais des résurgences ultérieures dans L’Eden Cinéma, version théâtrale d’Un Barrage…, dans le recueil de textes Outside, ou dans l’autobiographie L’Amant prouvent la nature obsessionnelle de cette image, ou plutôt de ces images, comme des photos souvenirs : enfants dans les barques ou les jonques, enfants sur les buffles, nourrissons dans des paniers,...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540