Version classiqueVersion mobile

Jean Anouilh

 | 
Élisabeth Le Corre
, 
Benoît Barut

Troisième partie. L'étoffe du dramaturge : portraits, autoportraits

Passage(s)

De l’écriture dramatique au spectacle : L’Arrestation ou l’inspiration autobiographique dans le théâtre de Jean Anouilh

Maja Saraczynska

Résumé

Cet article a pour vocation d’interroger le caractère paradoxal du « théâtre autobiographique » à travers le texte dramatique L’Arrestation que Jean Anouilh co-met en scène, avec Roland Piétri, en 1974 à Bristol et à Londres, et puis en 1975 au Théâtre de l’Athénée à Paris. L’analyse de la genèse de cette pièce au caractère autofictionnel et onirique me conduira à étudier les processus de sa fabrication scénique et à esquisser le portrait de Jean Anouilh – « homme invisible » et « voyageur de passage », investi entièrement dans la mise en espace des bribes de son vécu. Ainsi, je me pencherai sur la question du rapport direct de l’auteur à la scène, afin de soulever la problématique du passage de l’écriture au spectacle et d’un pacte effacé à l’implicite autobiographie.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Avant-propos

Mon travail aura pour vocation d’interroger le caractère paradoxal du « théâtre autobiographique » à travers le texte dramatique L’Arrestation1 que Jean Anouilh co-met en scène, avec Roland Piétri, en 1974 à Bristol et à Londres, et puis en 1975 au Théâtre de l’Athénée à Paris. L’analyse de la genèse de cette pièce au caractère autofictionnel et onirique, de la re-présentation de diverses projections du moi, de la réflexion sur soi et sur le (dys)fonctionnement de la mémoire, me conduira à étudier les processus de sa fabrication scénique et à esquisser le portrait de Jean Anouilh – « homme invisible » et « voyageur de passage » – créateur investi entièrement dans la mise en espace des bribes de son vécu et de sa pensée. Ainsi, je me pencherai sur la question du rapport direct de l’auteur dramatique au théâtre afin de soulever la problématique du passage de l’écriture au spectacle et de (re)construction de soi par le biais d’une création théâtrale.

(Auto)Portrait d’un homm...

Auteur

Université Paris-Est Créteil / Université Jagellonne de Cracovie / Université Stendhal Grenoble 3

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search