Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Anouilh

 | 
Élisabeth Le Corre
, 
Benoît Barut

Troisième partie. L'étoffe du dramaturge : portraits, autoportraits

Le dramaturge de boulevard dans le théâtre de Jean Anouilh

Nathalie Macé

Résumé

Anouilh offre une image négative ou ambiguë du dramaturge de boulevard dans cinq de ses pièces : Épisode de la vie d’un auteur, La Grotte, Cher Antoine, Les Poissons rouges, Le Nombril. Il faut mesurer dans cette tendance à la caricature, ou auto-caricature, la part d’auto-accusation sincère et la part d’ironie ludique, ou provocatrice, à l’égard des critiques malveillants. La position d’Anouilh par rapport au boulevard et par rapport au théâtre d’avant-garde se révèle complexe par-delà les faux semblants et les réelles revendications d’indépendance. Par la représentation, métathéâtrale, des dramaturges de boulevard il réussit habilement à dépasser le boulevard et à insinuer que le choix d’une esthétique du divertissement peut masquer une méditation sur l’existence humaine et la société et surtout sur son propre métier.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette étude pourrait s’intituler : « Jean Anouilh : un auteur littérairement incorrect » ou « un fâcheux », pour reprendre un mot des Poissons rouges1. Son discours sur l’esthétique théâtrale est ambivalent : entre mépris des ficelles de la « pièce bien faite » et rejet d’un théâtre intellectuel, entre éloge de la créativité et revendication d’un métier destiné au divertissement, tout cela teinté d’une récurrente auto-dérision. La pratique et la théorie, prise en charge par lui-même ou par ses personnages, ne concordent pas nécessairement. Pourquoi un tel décalage ? Jusqu’à quel point les discours métathéâtraux dévoilent-ils sa conception du théâtre ?

Ces questions se posent plus particulièrement devant l’image qu’Anouilh donne du dramaturge de boulevard dans cinq pièces : Épisode de la vie d’un auteur, La Grotte, Cher Antoine, Les Poissons rouges, Le Nombril. Après l’étude de cette figure, nous verrons comment il joue avec son public et avec la critique, quand il s’agit de révéler s...

Auteur

Université d’Avignon

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540