Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Anouilh

 | 
Élisabeth Le Corre
, 
Benoît Barut

Deuxième partie. Dentelles et ficelles : la dramaturgie sous toutes les coutures

L’Alouette : du procès de Jeanne à l’Histoire en procès

Michel Bertrand

Résumé

L’Histoire a transformé Jeanne d’Arc en personnage de légende. Pourquoi Jean Anouilh et Jacques Audiberti ont-ils éprouvé le désir dans les années qui ont suivi la fin de la seconde guerre mondiale de l’ériger en personnage de théâtre ? Ne serait-ce pas précisément parce que lorsque l’Histoire rencontre la légende, le théâtre possède légitimement le droit de s’emparer d’un destin afin de le métamorphoser en une fabula dramatique ? Anouilh en relatant lors de la mise en scène du procès de la jeune fille les divers épisodes de son épopée, Audiberti en ne retenant que le début et la fin de l’histoire établissent la complexité qui caractérise cette singulière héroïne. Aussi, ne peut-elle être qu’une comédienne condamnée à rejouer sans cesse les mêmes passages obligés au sein d’un spectacle qui se présente dans les faits comme une pièce dans la pièce. La résistance qu’opposa la jeune fille aux obstacles qui furent dressés sur sa route constitue par excellence une mise en procès de l’Histoire. Et, cette Jeanne sans cesse en procès représente théâtralement cette Histoire elle-même sans cesse en procès.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le théâtre, parce qu’il place sur la scène face au public les protagonistes de l’action dramatique, possède toute légitimité pour représenter les acteurs et les actions de l’Histoire. Toutefois, en deçà de l’évocation qu’il suscite des grands événements qui ont marqué l’Histoire de l’humanité au cours des siècles, il met aussi en scène les figurants minuscules que ne retiennent jamais les manuels d’histoire, mais qui ont eux aussi fait l’Histoire à leur manière.

L’Histoire ainsi définie, précisément parce qu’elle est riche en personnes réelles ayant accédé lors du XXe siècle au rang de personnages légendaires ; et la littérature, parce que corollairement le recul du temps autorise ce même XXe siècle à doter du statut de héros issus du réel des hérauts chargés par leurs auteurs de transmettre aux lecteurs de leurs aventures des valeurs de tous ordres, intéressent particulièrement certains dramaturges désireux de traiter dans leurs œuvres de l’Histoire contemporaine et de ses représent...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540